41K7S6xlgnL

 Miss la Gaffe, Meg Cabot

Titre original: Queen of Babble (Queen of Babble #1)

Edition: Hachette Jeunesse

404 pages

 

Résumé

Elizabeth Nichols, étudiante américaine en histoire de la mode, vient d'obtenir son diplôme. Enfin presque, vu qu'elle a oublié de rédiger un travail de fin d'études... Elle décide de ne rien dire à personne et de s'y attaquer sérieusement cet été, lors de son séjour en Angleterre, où elle se rend pour rejoindre son petit-ami Andrew, l'homme idéal!

Une fois sur place, Lizzie déchante bien vite: Andrew est un menteur et un goujat, qui veut juste profiter de la naïveté de Lizzie.

Sur un coup de tête, notre héroïne décide d'accepter la proposition de Shari, se meilleure amie et de Chaz, le petit-ami de Shari, qui lui avaient proposé de les rejoindre en France. Lizzie décide donc de se rendre dans le château où logent ses amis et de les aider à préparer le mariage qui doit y avoir lieu.

Seulement voilà, Lizzie est une pipelette et une gaffeuse. Deux caractéristiques qui vont lui faire vivre quelques aventures mémorables!

 

Commentaire

Omondieu (ceux qui l'ont déjà lu comprendront) c'est la première fois que j'entends parler de quelqu'un qui évite les tomates autant que moi! Dommage que ce ne soit que dans un livre. Encore que ce soit pour des raisons tout à fait différentes: Lizzie les déteste, tout simplement; tandis que moi, j'y suis allergique. Et comme, de nos jours, tout contient de la tomate (même le guacamole et la sauce aux champignons, allez savoir pourquoi?!), je partage son parcours du combattant pour trouver un repas qui n'en contient pas. En bref, cela se traduit par une technique très simple: je ne mange que ce que je  prépare chez moi (galère quand je pars en vacances ou quand je vais manger avec des amis!).

MIs à part cela, ce livre était très amusant à lire et m'a procuré un vrai moment de détente. J'aime beaucoup le style de Meg Cabot: son héroïne est superficielle, naïve et gaffeuse mais sans être aussi ridicule ou stéréotypée que d'autres personnages de la chick-lit. Il n'est donc pas très difficile de s'identifier à Lizzie et de partager ses déboires! Un trait de caractère de Lizzie m'a particulièrement plu: malgré le fait que l'histoire de la mode ne soit pas un créneau très porteur d'avenir (niveau emploi) elle s'y est maintenue, car elle ne se voyait pas faire autre chose: cela révèle, selon moi, une certaine force de caractère, malgré le côté naïf.

Amusant et léger, rapide à lire et pas ridicule du tout, Miss la Gaffe accumule les qualités. Je le conseille à tous ceux qui veulent passer un moment agréable.