51bP7aRJqWL__SL500_

Noires sont les violettes, James Patterson

Titre original: Violets are blue (Alex Cross #7)

Edition: Pocket

400 pages

 

Résumé

Des meurtres particulièrement atroces sont commis en Californie et le mode opératoire du ressemble à celui d'un autre crime ayant eu lieu à Washington. Les victimes présentent d'impressionnantes traces de morsures et sont pendues par les pieds après avoir été déshabillées et, surtout, vidées de leur sang. Alex Cross est alors appelé à la rescousse par la police criminelle de San Francisco.

 

Commentaire

Un polar comme je les aime: détails macabres, nombreux rebondissement, et profilage psychologique des criminels!

Alex Cross, spécialiste de psychologie, est aussi un flic assez fragilisé, ce qui n'et pas désagréable, vu la façon dont Patterson joue avec ce trait de caractère de son héros.

Le suspense est très bien construit et les deux intrigues contenues dans le roman présentent toutes deux un rythme trépidant.

Attention, la suite du commentaire donne des indications sur l'identité d'un des criminels. Ne lisez donc pas la suite si vous comptez lire ce roman!

Malgré le fait que Kyle Craig soit un assassin de la pire espèce, je ne peux m'empêcher de le plaindre: un père trop sévère, une mère qui ferme les yeux et une compétition féroce entre les trois frères ont suffi à faire de Kyle ce qu'il est devenu. Le jugement très sévère que Martin porte sur son frère est, de ce fait, un peu déstabilisant: comment peut-on affirmer aussi froidement qu'un gosse de 13 ans devrait avoir été mis à la porte de chez lui par ses parents? Sans trouver d'excuses à Craig, une jeunesse dans une autre famille que la sienne ne l'aurait peut-être pas conduit à commettre tant d'atrocités.