47852_1_9788408082293_marinaMarina, Carlos Ruiz Zafón

Titre français: Marina

Edition: Booket

290 pages

untitled

 

Résumé

Óscar Drai, 15 ans, est interne dans une pension pour garçons à Barcelone. Solitaire et secret, il vit un peu à part de ses condisciples.

Le jeune garçon a pris l'habitude d'aller fureter dans les rues de la ville en s'échappant discrètement par la porte des cuisines de son établissement scolaire.

Son escapade préférée, c'est celle qui le mène dans un quartier de la ville où de vieilles maisons de maître délabrées finissent de tomber en ruine. La plupart des ces maisons sont abandonnées, aussi Óscar est-il très étonné lorsqu'il aperçoit de la lumière dans l'une de ces vieilles demeures.

Attiré par la musique qui s'échappe de la maison et qu'il entend jusque sur le chemin, Óscar entre dans l'habitation. Il remarque, dans la maison, une montre de gousset en or et la prend en main, afin de l'observer de plus près. Mais une ombre gigantesque surgit dans le dos du jeune garçon. Effrayé, il s'enfuit. Une fois rentré à la pension, Óscar se rend compte qu'il tient toujours la montre de gousset au creux de sa main...

Quelques jours plus tard, rassemblant tout son courage, Óscar décide de ramener le précieux objet à son propriétaire. Il fait alors la connaissance de Germán, l'homme à qui appartient la montre, et de Marina, sa fille.

Óscar ne s'en doute pas encore, mais ces deux personne vont changer le cours de son existence...

 

Commentaire

L'histoire d'amitié entre Óscar et Marina sert de prétexte à Carlos Ruiz Zafón pour nous offrir une histoire mystérieuse et troublante, très proche des romans gothiques les plus classiques.

L'ambiance du quartier de Marina donne déjà quelques frissons au lecteur, particulièrement lorsque Óscar s'y aventure tard dans la soirée. Quand arrive le passage où les deux jeunes gens s'attachent aux pas d'une inconnue vêtue d'une cape noire, attendez-vous à avoir la chair de poule!

Et le rythme de l'intrigue se fait, à plusieurs reprises, trépidant. Le lecteur a envie d'en savoir toujours plus et s'interroge de concert avec Marina et Óscar.

Pour le reste, Barcelone est toujours aussi bien décrite. Les auteurs espagnols ont d'ailleurs l'air d'adorer la cité catalane, dans leurs derniers romans en date. On les comprend: à chaque fois, la ville apparaît comme le décor idéal des intrigues les plus variées. Les meurtres les plus cruels et les histoires d'amour les plus passionnées prennent tous une autre dimensions lorsqu'ils se dérouent à Barcelone...

Pour ceux qui voudraient lire ce roman passionnant mais qui ne parlent pas espagnol, sachez qu'il existe en français, sous le même titre (pratique, non?).