123765 Où es-tu?, Marc Levy

Edition: Robert Laffont

313 pages

 

 

 

Résumé

Philip et Susan se connaissent depuis l'enfance. La mort des parents de la jeune fille, quand ils étaient encore ados, les a définitivement soudés.

Arrive l'année de leurs 21 ans, celle des grands projets. Susan décide de s'engager dans les Peace Corps: elle part au Honduras pour deux ans. Philip s'inscrit dans une école de publicité et commence à attendre le retour de Susan.

Deux ans plus tard, Philip attend Susan au bar de Newark, comme elle le lui avait demandé. Le retour de sa meilleure amie le remplit de joie, jusqu'à ce qu'elle lui annonce qu'elle n'est là que pour deux heures. Susan a décidé de continuer son aventure hondurienne.

A partir de là, chacun va continuer son propre chemin, qui le sépare peu à peu de l'autre. La carrière de Philip décolle, pendant que Susan grimpe les échelons de la hiérarchie au sein du Peace Corps. Un beau jour, lassé d'attendre Susan, Philip décide d'épouser sa petite amis, Mary.

Mais Philip a un jour promis à Susan qu'il serait toujours là pour elle. A cause de cette promesse, plusieurs vies vont être chamboulées.

 

Commentaire

Pour une fois, je croise le chemin d'un Marc Levy qui me plaît!

Un point négatif, toutefois: les personnages continuent à parler comme des poètes à celui ou celle qu'ils aiment (cela reste du Levy) et c'est toujours aussi agaçant, car très peu réaliste. Franchement, si vous vouliez reprocher à votre boyfriend de ne pas assez faire attention à vous, vous vous lanceriez dans une tirade comme celle-ci: "(...) en te voyant avaler ton café dans les silences de tes refuges, en te regardant quand tu t'habilles de solitude, quand tu te laves du parfum de ma peau sous l'eau qui coule trop longtemps (...). Et moi je reste là, les bras loursd d'un océan de bonheur où je rêvais de nous baigner."?

Qui se dispute comme ça? Quelle femme a la patience de parler comme ça à son compagnon? Si je parlais de cette façon à mon copain, au mieux il ne comprendrait pas et au pire il se ficherait de moi!

A part ces quelques passages à la guimauve ultra-collante, ce roman n'était pas aussi désagréable que prévu en voyant qui l'a écrit (je sais, je suis méchante!). L'histoire de fond et la réflexion qui se cache derrière le texte étaient intéressantes. Levy pose la question de l'amitié et de la place qu'elle peut prendre dans nos vies. Avec Susan, et son caractère égoïste et manipulateur, l'auteur nous parle de ces personnes qui tentent de fuir pour se retrouver elles-mêmes. Susan a besoin de se mettre au service des autres pour oublier ses problèmes et ses doutes. Un peu comme tout le monde, en fait.

Mary est aussi un personnage intéressant. Elle incarne la femme qui vit dans l'ombre de la meilleure amie de son mari. Blessée et désespérée par cette situation, elle n'hésite pourtant pas à prendre la situation en main quand Philip se montre impuissant à régler les problèmes de sa petite famille. Finalement, c'est Mary le personnage le plus fort de ce roman, malgré le fait qu'elle soit reléguée au second plan pendant une bonne partie de l'histoire. Une belle revanche pour cette femme courageuse!