214438The Sisterhood of the Traveling Pants, Ann Brashares

Titre français: Quatre filles et un jean

Edition: Delacorte

294 pages

untitled

 

Résumé

Carmen, Lena, Bridget et Tibby sont amies depuis l'enfance et ont toujours passé toutes leurs vacances ensemble.

Mais pour la première fois, elle vont devoir se séparer pour l'été. Carmen retrouve son père en Caroline du Sud. Bridget est inscrite à un stage de foot au Mexique. Lena va passer les vacances d'été en Grèce, chez ses grand-parents. Et Tibby reste à Bethesda, où elle doit travailler pour pouvoir passer son permis de conduire et s'acheter une voiture.

Tristes de devoir se séparer, les filles sont réunies chez Carmen pendant que cell-ci fait ses bagages. Carmen décide alors de donner un jean acheté d'occasion à Tibby, pour qu'elle se sente moins seule à Bethesda. Tibby l'essaie et, surprise, il lui va beaucoup mieux que les vêtements qu'elle porte habituellement. Prise d'un doute, Tibby demande à Lean d'essayer le jean à son tour. Et à Lena aussi, le jean va beaucoup mieux que son pantalon classique. En fait, il va parfaitement bien aux quatre amies, alors qu'elles ont toutes une morphologie très différente... Une seule explication est possible: c'est un jean magique.

Les filles décident donc de se le partager tout au long de l'été, pour que chacune puisse en profiter.

 

Commentaire

Attention, spoilers!

J'ai été très agréablement surprise par ce livre.

Comique et émouvant à la fois, l'ouvrage aborde des sujets très réalistes malgré le côté "magique" du jean. Car les quatre filles vont devoir affronter des problèmes qui vont les obliger à grandir et à remettre en question toutes leurs certitudes. C'est d'ailleurs surtout de ça qu'il est question dans le récit, bien plus que de la magie du jean.

Carmen, tout d'abord, s'imagine passer un été tranquille à s'amuser avec son père. Mais, en fait, son père va se remarier avec une femme qui a déjà deux enfants. Et il ne lui a rien dit. Carmen se retrouve donc dans la chambre d'amis d'une maison qu'elle ne connaît pas, au milieu de gens qu'elle déteste dès le début. Mais la jeune fille va devoir revoir son jugement si elle ne veut pas couper les ponts avec son père, dont elle est très proche.

Lena est très belle. En compensation, elle a d"veloppé une attitude très froide, pour se protéger de l'attention que son physique attire. Arrivée à Santorin, chez ses grand-parents, sa grand-mère lui présente Kostos, le petit-fils des voisins. Et Lena se rend compte que sa grand-mère aimerait qu'elle sorte avec Kostos. En réaction, Lena se comporte de façon très froide avec le jeune homme. Une mauvaise tournure de phrase de la part de Lena va provoquer une mini catastrophe entre sa famille et celle de Kostos. Elle devra alors ravaler sa fierté pour réparer les dégâts.

Bridget est hyper-active et très déterminée. Quand elle tombre sous le charme d'Eric, un entraîneur à son stage de foot, elle décide de l'avoir à tout prix. Et Bridget obtient toujours ce qu'elle veut... Mais le décès de sa mère l'a aussi beaucoup fragilisée, même si elle ne s'en rend pas compte. Sa relation avec Eric n'est donc peut-être pas l'idéal. Bridget s'en rendra compte trop tard.

Quant à Tibby, elle va devoir remettre en question tous les préjugés qu'elle ressent à l'égard de personnes qu'elle voit comme des losers. Une petite fille atteinte de leucémie va devenir sa compagne d'un été et va l'obliger à voir le bon côté des choses et des gens. Mais Bailey est vraiment très malade. Et les médecins ne prévoient pas de rémission à sa leucémie... Des quatre filles, Tibby est celle qui va vivre les épreuves les plus dures.

Le récit est très accrocheur et on se sent vraiment absorbé dans la vie de ces quatre ados qui luttent pour grandir. On finit par se sentir très proche d'elles, retrouvant un peu de nous en chacune.

Loin d'être stupide, donc, The Sisterhood of the Traveling Pants pose les bonnes questions aux personnages du récit et les oblige à faire les bons choix.