909387La firme, John Grisham

Titre original: The Firm

Edition: Pocket

475 pages

untitled

 

Résumé

Mitchell McDeere est troisième de sa promotion en droit à Harvard. Une telle prouesse ne peut qu'intéresser les plus prestigieux cabinets d'avocats des Etats-Unis. Et, en effet, Mitch reçoit des propositions plus alléchantes les unes que les autres pour ce jeune homme pauvre et son épouse, Abby.

Mais, au lieu de choisir l'un des grands cabinets de Wall Street qui sont prêts à l'accueillir à bras ouverts, Mitch choisit une firme confidentielle de Memphis, le cabinet Bendini, Lambert & Locke. Dans cette firme, les juristes gagnent énormément d'argent, plus que dans les autres cabinets du pays. Cela intéresse tout particulièrement Mitch, qui a soif de réussite sociale.

Au bout de quelques mois de travail acharné, Mitch est accosté par un agent du FBI. Au cours de leurs rencontres successives, Tarrance, l'agent fédéral, explique à Mitch que la firme n'est pas aussi honnête qu'il y paraît. En fait, le cabinet est contrôlé par la puissante famille des Morolto, qui appartiennent à la mafia de Chicago... Le FBI demande l'aide de Mitch pour inculper ses collègues. Mais Mitch hésite: la mafia n'oublie jamais...

 

Commentaire

La firme est le premier roman de John Grisham que j'ai lu et c'est aussi mon préféré.

C'est probablement le plus "juridique" de tous les thrillers légal de cet auteur, celui qui contient le plus de références à la réalité des écoles de droit et de la pratique du métier d'avocat aux Etats-Unis. Le fait que Mitch travaille d'arrache-pied n'est pas non plus sans rappeler le bon côté du rêve américain, celui qui soutient que l'on peut tout réussir tant qu'on s'en donne la peine.

J'ai aussi une grande admiration pour les différents personnages de ce roman. Abby qui, la première, se méfie de la firme et de la façon dont elle se mêle de la vie privée de ses avocats est solide et parvient à conserver tout son sang-frois, même dans les situations les plus critiques. Mitch utilise son intelligence et sa capacité de réflexion dans les moments les plus extrêmes ce qui, plus d'une fois, lui sauve la mise.

Autre point positif: l'excellent suspense. Le lecteur est tenu en haleine jusqu'à la dernière minute, en particulier au moment de la chasse à l'homme organisée à la fois par le FBI et par les Morolto.

Un petit bijou parmi les polars américains!