41uSiiY1x_LHistoire de l'Angleterre. De Guillaume le Conquérant à nos jours..., Bernard Cottret

Edition: Tallandier

608 pages

untitled

 

Résumé

(Présentation de l'éditeur)

"L'Angleterre n'est pas une île. Elle occupe la partie méridionale d'un archipel, dont elle a, lentement, méthodiquement, effectué l'exploration et la conquête, au terme d'une histoire pluriséculaire. C'est chez leurs voisins les plus proches - les Gallois, les Ecossais, les Irlandais - que les Anglais ont fait l'apprentissage des mondes lointains. Poursuivant sa quête impériale pour s'étendre jusqu'aux confins du globe, l'Angleterr, 'voisine d'aucun par la terre' est devenue, au cours des âges, 'la voisine de tous par la mer'.

Ainsi Bernard Cottret résume-t-il cette longue mutation, qui a commencé voici près de mille ans, avec la chevauchée d'une prince venu de Normandie, Guillaume le Conquérant. Depuis lors, l'histoire a mêlé les destinées de l'Angleterre et de la France, pour le meilleur et pour le pire.

Longtemps, malgré ou à cause des crises internes qui la secouèrent, comme la guerre des Deux Roses ou le schisme fondant l'anglicanisme, le royaume fut à la pointe des avancées de l'histoire: le Parlement, la Réforme, la Révolution, le régime constitutionnel, l'industrialisation, la décolonisation, autant d'étapes franchies avant les autres Etats. De là, l'originalité qui a toujours marqué l'identité britannique, et que les Français, généralement, ignorent ou perçoivent mal.

Bernard Cottret, dans une approche originale elle aussi, parfois personnelle et jubilatoire, insistant sur les points cruciaux, s'arrêtant sur les épisodes et des personnages à ses yeux significatifs, offre la synthèse brillante, limpide et accessible que l'on attendait."

 

Commentaire

Que de souvenirs de cours avec cet ouvrage! Histoire constitutionnelle, sociologie politique, histoire et culture britanniques,... Et pourtant, le récit de Bernard Cottret n'est pas aussi "académique" qu'il en a l'air.

L'auteur s'attache à présenter, dans chaque chapitre, un pan particulier de l'histoire d'Angleterre. Cette manière de faire a le mérite d'être très claire et permet de cerner directement le sujet dont il est question: on ne se perd pas dans des réflexions philosophiques hors sujet et on ne doit pas sans cesse revenir en arrière pour tenter de comprendre le rapport entre le titre des chapitres et le texte proprement dit.

De plus, Cottret fait preuve d'un certain humour lorsqu'il traite de certains sujets, n'hésitant pas, par exemple, à qualifier Henry VIII de "multirécidiviste matrimonial". Plutôt adapté pour notre ami de la dynastie Tudor...

henry81540c

 

Ce que j'apprécie aussi chez Cottret, c'est que l'on sent une véritable passion pour le sujet traité, sans a-priori ni préjugés. C'est plutôt rare chez les auteurs français écrivant sur l'Angleterre: en général, les comparaisons dans lesquelles ils se lancent ne sont pas à l'avantage de la Grande-Bretagne. Cottret, lui, n'hésite pas à reconnaître clairement à l'Angleterre les avancées politiques ou techniques que l'on peut lui attribuer. Et, quand Margaret Thatcher, la "dame de fer", se montre trop dure, il ne craint pas de le souligner non plus.

Thatcher166

Margaret Thatcher, premier ministre intransigeante

Une lecture très instructive et très agréable, rapide aussi, malgré les 600 pages. Je ne suis pas mécontente de l'avoir dénichée pour mons challenge "Non-fiction"!

 

65267835

Histoire de l'Angleterre était à lire dans le cadre du challenge "Non-fiction".

histoire