securedownloadEsteb - Entre deux mondes, Karine Carville

Edition: Mots et cris

334 pages

Exemplaire PDF offert par Karine Carville

untitled

 

Résumé

De violents braquages de bijouterie inquiètent les autorités: c'est déjà la quatrième fois que la région parisienne est touchée par des attaques particulièrement rapides et agressives.

Le commissaire Somme, en charge de l'enquête, reste d'ailleurs très étonné par la rapidité et l'efficacité avec lesquelles les braqueurs ont opéré. En quelques minutes à peine, les deux femmes et l'homme filmés par la caméra de surveillance sont parvenus à vider les vitrines de leur contenu et à éliminer les témoins. Et ils semblent en plus s'être évaporés dans la nature...

Le gouvernement décide d'agir et envoie l'un de ses meilleurs éléments, Esteb, à la rescousse de Somme et de ses adjoints, les lieutenants Maurecourt, Legal et Milard. Pour cette mission d'infiltration, Esteb prendra le nom d'Esteban Dupont et se fera passer pour un lieutenant de la police, venu prêter main-forte à des collègues.

 

Commentaire

Avant de vous parler plus en détail de ce passionnant polar, j'aimerais remercier Karine Carville, l'auteure, qui m'a permis de découvrir cet ouvrage en avant-première.

Grâce à une psychologie des faits et des personnages très poussée, Esteb - Entre deux mondes se révèle extrêmement intéressant. Car les faits ne sont pas seulement relatés, ils sont détaillés, décortiqués; de même que chaque personnage est présenté de façon exhaustive. Cela permet de rentrer tout de suite dans le vif du sujet et de se sentir happé par le mystère qui entoure l'entièreté du roman.

J'ai tout de suite apprécié la personnalité du commissaire Somme. Contrairement aux policiers de romans dont j'ai déjà lu les aventures, Somme ne dénigre pas les romans policiers. Au contraire, il adore en lire et considère cela comme une sorte de formation continue: cela l'aide à s'adapter sans cesse aux nouvelles méthodes employées par les criminels.

J'ai également trouvé très intéressant le fait que Somme ait un lien familial avec l'une des journalistes couvrant l'affaire des braquages, la jeune et jolie Sarah. Encore une fois, Somme est, sur ce point, différent des personnages de polars habituels. Trop de policiers dans la littérature snobent la presse, les ignorant superbement et refusant de répondre à leurs questions. Le fait que Somme se torture les méninges pour offrir quelques informations à Sarah (sans trop révéler d'éléments de l'enquête, toutefois) semble plus réaliste et plus proche de l'enquêteur "lambda".

Bref, je peux dire que le commissaire Somme est un personnage qui m'a beaucoup plu.

Mention spéciale aussi au lieutenant Milard, elle aussi très réaliste, contrairement à l'habitude. Trop de femmes policiers décrites dans les romans (ou même au cinéma) adoptent un comportement très "masculin" pour tenter de faire oublier qu'elles sont des femmes. Ici, malgré sa solidité et sa compétence en temps que lieutenant de police, Sabine Milard n'a pas peur d'avouer quelques faiblesses. Elle avoue ainsi que les braqueurs lui donne froid dans le dos, sans trop se soucier des sarcasmes que Gildas Maurecourt pourrait lui infliger par après.

Que dire d'Esteb? Je n'ai pas envie de révéler la trame de l'histoire, donc je vais me contenter d'un survol du personnage. Ce que je peux déjà vous dire, c'est qu'il est mystérieusement "apparenté" aux braqueurs. Ce point du récit est particulièrement passionnant et renforce encore l'intrigue: on a envie de lire le roman d'une traite pour savoir enfin exactement qui il est. Car les talents particuliers d'Esteb et des braqueurs apportent une bonne dose de suspense à l'histoire et amènent le lecteur à se poser de nombreuses questions. Et, au fil des pages, le mystère semble encore se renforcer et devenir preque insondable...

Je n'ose toutefois pas vous parler de nos trois braqueurs, de peur de révéler trop d'éléments clés de l'intrigue. Tout ce que je peux en dire, c'est qu'ils sont très surprenants et que, des trois, c'est Giulia, la tête brûlée de la bande, qui est ma préférée.

Le rythme du récit est très intéressant et aspire réellement le lecteur: les événements, trépidants, s'enchaînent les uns après les autres avec seulement de rares temps morts mis à profit par l'auteure pour nous présenter en détail tous les héros de l'histoire. Mais, même pendant ces petits intermèdes de calme, la tension sous-jacente ne se relâche pas. Autant dire que l'ambiance créée par Karine Carville est formidable!

Bien écrit et très "addictif", Esteb - Entre deux mondes est idéal pour tous les amateurs de lectures halletantes et passionnantes. Il prouve aussi que les anglophones n'ont pas le monopole en ce qui concerne l'écriture de très bons polars.

Esteb - Entre deux mondes sort courant novembre: jetez-vous dessus sans hésiter!

 

N'oubliez pas de visiter le site web de Karine Carville, l'auteure: elle y présente tous ses romans.