51mp1R50m6LManhattan Girls, Joanna Philbin

Titre original: The Daughters (Daughters #1)

Edition: Albin Michel

330 pages

 

 

Résumé

Lizzie Summers, Hudson Jones et Carina Jurgensen sont amies depuis des années. Bien que très différentes, elles ont une chose en commun: ce sont toutes trois des "filles de". Katia, la mère de Lizzie, est le top model le plus célèbre au monde; Holla Jones est la reine de la pop et Karl Jurgensen, surnommé "le Jurg" par sa fille, est l'homme d'affaire le plus puissant des Etats-Unis - peut-être même du monde - et brasse des millions de dollars chaque jour.

Pas facile pour des ados de 14 ans de vivre avec des parents tels que les leurs! Lizzie, en particulier, trouve la situation très difficile à assumer. Dotée d'un physique loin d'être parfait, elle ne supporte plus d'être prise en photo aux côtés de sa superbe mère. Mais Katia semble ne pas s'en soucier et, malgré les demandes de sa fille, continue à exhiber fièrement Lizzie sur tous les tapis rouges. Un doute commence donc à poindre dans l'esprit de Lizzie: sa mère chercherait-elle à se mettre en valeur aux yeux des photographes en exposant sa fille laide aux yeux de tous?

Un jour, poussée à bout, Lizzie enfreint la règle numéro un des "filles de"; celle qui veut que l'on ne parle jamais de ses parents à la presse...et certainement pas pour en dire du mal!

Le lendemain de la bourde de Lizzie, la vidéo se retrouve sur You Tube. Et, bizarrement, cette surexposition médiatique va aider l'ado à prendre confiance en elle.

 

Commentaire

Manhattan Girls est un bon roman pour jeunes (et moins jeunes...) adultes, divertissant et coloré.

L'histoire se concentre principalement sur Lizzie, même si la fin du roman, qui annonce la suite de la série, semble annoncer que Carina sera la vedette du second tome (qui n'a apparemment pas encore été traduit en français). Et ce n'est pas plus mal de voir Lizzie Summers mise en valeur, car cela permet à l'auteure de traiter, tout en douceur, d'un sujet difficile: le physique des ados et la manière dont ils se perçoivent.

Car Lizzie se trouve moche: elle a le nez de travers, des cheveux roux qui ont tendance à devenir indomptables dès qu'il y a 3% d'humidité dans l'air et, surtout, des yeux globuleux. Et le fait d'être plongée 24 heures sur 24 dans le milieu des mannequins et des photographes de mode ne l'aide pas à prendre confiance en elle, au contraire.

En plus de son physique, Lizzie doit également apprendre à gérer les problèmes relationnels avec sa mère, les relations avec les garçons, les cours, la vie sociale,... Tout cela lui rend la vie assez difficile, malgré son statut de "fille de" et la fortune de ses parents. Une bonne manière, pour Joanna Philbin, de rapprocher ses lecteurs de ses personnages. Car malgré leur jeunesse dorée, les trois amies restent des ados normales, avec les mêmes préoccupations que les autres.

Un bon roman donc, qui, malgré un certain côté humoristique, pose de bonnes questions et, surtout, apporte de bonnes réponses aux problèmes soulevés.