51zIMEeng6L__SL500_AA300_La naissance de Jalna, Mazo de la Roche

Titre original: The Building of Jalna

Edition: Le Livre de Poche

440 pages

untitled

 

Résumé

Philippe Whiteoak et sa jeune épouse, Adeline, vivent aux Indes, où Philippe occupe un poste militaire dans la garnison de Jalna. Mais les jeunes époux sont fatigués de cette vie où ils rencontrent toujours les mêmes personnes aux mêmes endroits. De plus, Philippe s'est disputé avec son supérieur et craint de ne plus pouvoir s'entendre avec celui-ci.

Mais voilà que Philippe apprend que son oncle Nicolas, établi à Québec, vient de décéder. Le vieil homme, qui n'a pas d'autre héritier que Philippe, lui lègue sa maison.

Il n'en faut pas plus pour décider Philippe et Adeline à quitter les Indes. Le couple et leur petite fille se rend d'abord en Angleterre et en Irlande, pour revoir leurs familles respectives, avant de s'embarquer pour le Canada.

Arrivés à Québec, les Whiteoak doivent fair face à un climat froid et hostile. Les moeurs très françaises de la ville choquent Philippe, qui parvient à convaincre Adeline de se rendre dans l'Ontario, où se trouve établie une petite communauté de gentleman farmers britanniques. C'est là que les Whiteoaks commencent la construction de Jalna, la demeure familiale.

 

Commentaire

On en a un peu parlé avec Milly (qui présente les deux premiers tomes de la collection complète des Jalna sur son blog, La Maison de Milly) et il n'en fallait pas plus pour me donner envie de relire cette belle histoire.

Ce qui se dégage principalement de l'histoire de Jalna et de ses habitants, c'est une immense sensation de liberté. Celle d'Adeline, tout d'abord, personnage principal fantasque et autoritaire, mais attachant. Cette femme, élevée au milieu de ses frères au grand air irlandais, refuse de se voir dicter sa conduite par les autres. Adeline se moque des convenances sociales du XIXe siècle et entend vivre sa vie comme elle l'entend, c'est-à-dire avec passion.

Philippe, dans son genre, n'est pas mal non plus. Bien que plus réservé qu'Adeline et très anglais - donc flegmatique et peu enclin à se laisser emporter par ses émotions - l'ancien militaire va trouver son bonheur dans les grands espaces canadiens. Un côté pionnier que l'on ne s'attendait pas à découvrir chez cet homme va se révéler au fur et à mesure de l'avancement des travaux de construction de Jalna.

Le Canada occupe une place essentielle dans le récit. Les paysages à la fois doux et sauvages de cette nouvelle contrée (l'intrigue se déroule durant la seconde moitié du XIXe siècle) font l'objet de descriptions précises et enchanteresses de la part de l'auteure. On ressent, dès l'arrivée des Whiteoak au Canada, la vie qui anime cette contrée. Là aussi, au fur et à mersure de la construction de Jalna, une certaine évolution se fait sentir, comme si la maison réglait son rythme sur celui du pays dans lequel ses fondations s'enfoncent.

Les saisons s'enchaînent en douceur dans ce roman, et chacune apporte son lot de plaisirs, tous très différents: patinage, baignades dans le lac, équitation,... Et chacun de ces passe-temps donne au lecteur de petites idées pour mieux profiter des plaisirs de la vie tout au long de l'année.

Une très belle redécouverte. Vivement la suite!