couv54472304Partir, L'Epopée du Voyageur tome 1, Jean-Baptiste Pratt

Roman auto-édité

479 pages

Offert par J.B. Pratt (Merci !)

untitled

 

Résumé

Sur Aëos, la principale planète du système solaire alpha, Lucas Chatel apprend une nouvelle qui va changer sa vie. Ce colonel de la garde intergalactique vient d'être choisi pour devenir le prochain Voyageur.

Grâce à d'ingénieuses manipulations, le corps et l'âme de Lucas seront séparés et cette dernière propulsée, à travers l'espace, sur la planète Terre, où le jeune homme devra s'incorporer dans un être humain. Cette façon inédite d'observer les moeurs d'autres créatures devrait permettre à Aëos de développer des relations commerciales avec la planète étudiée.

Lucas doit donc quitter tous ceux qu'il aime pour se lancer dans un périple inconnu, censé durer deux années.

Lorsque le Voyageur quitte enfin sa planète, celle-ci est en émoi : des luttes incessantes entre des factions rivales d'activistes et la conspiration du Haut-Président contre l'Empereur menace l'équilibre et la paix fragile d'Aëos...

 

Commentaire

Un grand merci à J.B. Pratt qui m'a définitivement convaincue que la science-fiction est un genre que je devrais lire plus souvent ! Ce premier tome de L'Epopée du Voyageur était tellement agréable qu'il donne envie de découvrir d'autres récits du même genre.

La première qualité de ce roman, celle qui attire l'attention dès les premières pages, c'est sa crédibilité. L'univers mis en place par l'auteur est infiniment réaliste et donne plus l'impression d'un pays étranger que celle d'un monde distinct.

Deuxième point positif : les particularités culinaires, technologiques ou encore politiques d'Aëos sont définies grâce à l'utilisation des notes de bas de page. Cela permet de ne pas encombrer le corps du texte tout en donnant au lecteur des explications très utiles. Celles-ci permettent en effet de se familiariser très rapidement avec le monde dans lequel évoluent les différents personnages.

J'ai vraiment beaucoup aimé les passages durant lesquels Lucas décrit ce qu'il apprend de la Terre et de ses habitants. Cette façon de décrire notre bonne vieille planète et nos coutumes à travers les yeux d'un voyageur intergalactique est étonnante. Cette perspective différente nous amène, comme Lucas, à nous sentir à nouveau dans la peau d'un enfant qui découvre tout cela pour la première fois et qui doit apprendre, observer et comprendre.

Ces exposés du Voyageur sont particulièrement bien écrits par J.B. Pratt qui fait passer, dans les rapports de Lucas, tout l'étonnement et tout l'émerveillement du jeune homme face à ce monde nouveau. Lucas a l'air passionnée par tout ce qu'il voit et même les expériences les plus difficiles qu'il a à subir semblent lui être utiles.

Il faut dire aussi que Lucas était fait pour remplir cette mission de Voyageur. Il avoue lui-même avoir été longtemps fasciné, pendant son enfance, par les Voyageurs, ces hommes qui quittaient Aëos (parfois pour toujours) afin de fournir à leurs contemporains et à leurs dirigeants les connaissances nécessaires pour étendre leur suprématie à d'autres planètes.

Parallèlementaux à la vie de Lucas sur Terre, on continue de suivre les aventures d'autres personnages restés sur Aëos. Dès les premières pages, lors de la rencontre entre Lucas et sa mère, Rosa, on se doute que les habitants de la planète vont traverser des moments difficiles. Aëos lutte pour sa survie politique. Le Haut-Président tente de faire tomber l'Empereut afin de prendre le pouvoir à sa place. Différents groupes, au sein de la population, tentent de défendre leurs droits face à l'oppression qu'ils subissent.

Ces événements nous sont relatés en alternance avec les aventures du Voyageur et permettent de connaître ce qu'il advient de certaines personnes rencontrées par le biais de Lucas. C'est ainsi que l'on en apprend davantage sur Véronal (la soeur de Lucas), Lena (la petite-amie de Lucas), Alban, l'Empereur, Varus (le Haut-Président), Nathaniel Machiavel et bien d'autres encore.

Mais malgré cette profusion de personnages, impossible de s'égarer dans le récit. Chacun est présenté avec soin par J.B. Pratt et il est facile de suivre, chapitre après chapitre, le rôle de chaque personne dans le destin d'Aëos.

Un mot encore, ou plutôt une interrogation : à quoi pensent les éditeurs ? Puisque J.B. Pratt est auto-édité, c'est sûrement que certains éditeurs n'ont pas voulu de son manuscrit. Pourtant, L'Epopée du Voyageur est un roman très bien écrit, très fluide et au rythme parfait. Franchement, j'ai lu des livres qui m'ont déçus alors qu'ils étaient édités par des maisons plutôt connues... Alors pourquoi ne pas publier celui-ci ? Mystère...

Reste à croiser les doigts pour que les aventures de Lucas Chatel aient enfin le succès qu'elles méritent !