couv46217169The Cadaver Game, Kate Ellis

Edition : Piatkus Books

384 pages

Offert par Niki

 

 

Résumé

Wesley Peterson est inspecteur à Tradmouth, dans le Devon, depuis plusieurs années déjà ; mais lorsqu'il est appelé sur une scène de crime à Morbay, il a bien besoin de toute l'expérience accumulée pendant ses années de service pour supporter le spectacle qui s'offre à ses yeux et à ceux de ses collègues.

Un appel anonyme a signalé la présence d'un cadavre dans un cottage de Morbay, et les policiers se rendent vite compte que le corps est là depuis un petit temps... De ce fait, impossible d'identifier formellement la victime, que l'on suppose être Tessa Trencham, la locataire du cottage.

A cette victime viennent vite s'en ajouter d'autres. Les corps de deux adolescents sont retrouvés au pied d'une falaise. Les deux jeunes gens sont entièrement nus et ont été tués par balle. Pour couronner le tout, l'une des deux victimes est la cousine de l'un des collègues de Wesley... Après quelques recherches sur les disques durs des ordinateurs des jeunes victimes, les enquêteurs découvrent que ceux-ci avaient participé à un jeu en ligne particulièrement violent : une chasse à l'homme au cours de laquelle les " proies ", nues comme des vers, sont exécutées lorsque les " chasseurs " les rattrapent. Les ados ont-ils eu la mauvaise idée de rejouer ce scénario " en vrai " ?

Cette interrogation amène les enquêteurs à s'intéresser à Catton Hall. L'endroit est connu des historiens pour avoir appartenu à une famille dont le passe-temps préféré semblait justement être la chasse à l'homme...

Alors qu'il se rend plusieurs fois à Catton Hall pour interroger Richard Catton, le fils du propriétaire, Wesley retrouve l'un de ses amis, Neil Watson. Ce dernier est archéologue et s'attaque, sur les terres de Catton Hall, à un projet un peu fou pour un artiste londonien : Neil est chargé de déterrer un pique-nique que l'artiste, Kevin Orford, a recouvert de terre seize ans plus tôt... Peu enchanté par cette " mission ", Neil tente de voir le bon côté des choses, jusqu'au moment où l'un des archéologues participant aux rejouissances déterre un squelette ! Un meurtre aurait-il eu lieu pendant le fameux pique-nique ? Neil décide d'en avoir le coeur net et appelle Wesley, qui se retrouve donc avec une troisième enquête sur les bras.

 

Commentaire

Niki me gâte vraiment beaucoup : c'est encore grâce à elle que j'ai découvert ce passionnant polar ! Pour lire son billet, c'est par ici.

Avec trois enquêtes différentes à mener de front, les enquêteurs de l'équipe de Wesley sont bien occupés. Et pourtant, le rythme de ce polar est loin d'être trépidant. Kate Ellis prend le temps de présenter ses personnages, de les situer dans l'idyllique décor du Devon au sein duquel ils évoluent. Elle va même jusqu'à mêler au récit des extraits de vieux journaux intimes : ceux du fou et du régisseur de l'ancien seigneur de Catton Hall. Datés de 1815, ces documents sont d'abord surprenants : que viennent-ils faire dans un récit concernant des meurtres commis au XXIe siècle ? Et puis, quand l'auteure nous en apprend un peu plus sur l'histoire de Catton Hall, ces journaux intimes prennent tout leur sens : sans eux, impossible de comprendre ce qu'il s'est réellement passé sur les terres du manoir, aussi bien en 1815 que de nos jours.

Ce soin apporté par l'auteure dans la mise en place de son intrigue rend les personnages des enquêteurs très sympathiques. Bien vite, on s'habitue à leur présence, à leurs manies (comme la gourmandise de Gerry Heffernan, par exemple) et le récit n'en devient que plus intéressant.

Le caractère particulièrement violent des meurtres renforce encore l'attention que l'on porte au déroulement des événements. On finit par ressentir une sorte de fascination morbide pour cette histoire de chasse à l'homme et les adolescents qui y ont participé semblent tous suspects. Leur statut d'élèves doués, scolarisés dans une école privée très huppée, est particulièrement trompeur : loin d'être de petits anges qui obéissent à leurs parents et ne s'amusent qu'à des passe-temps innocents, les ados dépeints ici ont beaucoup de secrets...

Comme d'habitude, j'ai été totalement surprise par le dénouement des différentes enquêtes. Impossible (pour moi, du moins) de deviner les motivations à la base des meurtres.

Merci pour ce bon moment Niki !