couv37515689The Pillars of the Earth, Ken Follett

Titre français : Les Piliers de la Terre

Edition : Pan Books

1088 pages

 

 

Résumé

Angleterre, XIIe siècle.

Tom Builder, un maître d'oeuvre, vient d'être congédié du chantier qu'il dirigeait. Le jeune noble pour le couple duquel il construisait une maison, William Hamleigh, n'en aura plus besoin, puisque sa promise refuse désormais de l'épouser.

Tom n’en a cure. Pour lui qui rêve de construire une cathédrale, un petit chantier comme celui des Hamleigh n’est pas vraiment satisfaisant. Il se met donc en route avec ses enfants, Alfred et Martha, et son épouse, Agnès, qui attend un troisième enfant.

Mais les choses vont mal pour la petite famille. Personne n’a besoin des talents de Tom et l’hiver, saison creuse pour les chantiers, arrive à grand pas. Les seules personnes aimables que la famille Builder rencontre sont une étrange femme et son fils, Ellen et Jack, qui vivent en forêt. Le reste des pérégrinations de Tom et des siens se passent à se défendre contre les brigands et à tenter de trouver à manger.

Après qu’Agnès soit morte en couches et que le bébé Builder né dans la forêt ait été recueilli par les moines d’un petit monastère, Ellen devient la concubine de Tom et, avec Jack, se joignent à lui et à ses enfants pour parcourir les routes à la recherche d’un travail pour Tom et Alfred. Par un curieux concours de circonstances, ils arrivent à Kingsbridge juste au moment même où Philip en est nommé Prieur ; ce moine étant justement le supérieur du monastère ayant recueilli le bébé de Tom et Agnès.

Pour éviter d’encore souffrir de la faim, comme c’est le cas depuis que sa mère vit avec Tom, Jack décide de mettre le feu à l’Eglise de Kingsbridge. Peut-être alors le Prieur Philip engagera-t-il Tom pour bâtir une cathédrale…

 

Commentaire

Pas facile de résumer un ouvrage aussi dense que ces Piliers de la Terre. Je ne vous ai même pas parlé d’Aliena, la fille du comte de Shiring, ni de l’évêque Bigod, qui sont pourtant deux personnages extrêmement importants dans ce roman. Mais un résumé plus long aurait divulgué une bonne partie de l’intrigue, ce qui gâcherait le plaisir de ceux qui souhaitent le découvrir.

Voici quand même un bref aperçu des personnages principaux :

Tom Builder : bâtisseur pauvre, frustré de ne construire que de petits bâtiments sans prétention. Tom rêve de construire une cathédrale et finira par être nommé maître d'oeuvre du chantier de la cathédrale de Kingsbridge par le Prieur Philip.

Ellen : fille d’un conte, Ellen devient la compagne de Tom après la mort d’Agnès, la femme de celui-ci. Ellen est particulièrement cultivée, puisqu’elle parle l’anglais, le latin et le français (appris avec son précédent compagnon) et sait lire et écrire. Elle a un fils, Jack Jackson, avec lequel elle vit dans la forêt avant d’accompagner Tom et ses enfants sur les routes.

Jack Jackson : fils de Jack Shareburg (Jacques Cherbourg) et d’Ellen. Jack se passionne pour l’architecture et la construction, qu’il apprend auprès de Tom. Il est follement épris d’Aliena et, comme Tom, rêve de construire une cathédrale. Il parcourra d’ailleurs l’Europe, apprenant de nouvelles techniques de construction.

Aliena : fille de Bartholomew de Shiring, elle perd son statut suite à la mort de son père et aux manœuvres malhonnêtes des Hamleigh. Douée d’une grande force de caractère, Aliena va pourtant s'en sortir en créant un commerce de laine qui lui permettra de gagner sa vie et d’entretenir son frère, Richard, jusqu’à ce que celui-ci soit assez puissant pour venger la mort de leur père.

Waleran Bigod : évêque de Kingsbridge, particulièrement ambitieux. Bigod déteste le Prieur Philip et complote régulièrement avec William Hamleigh afin de compliquer la construction de la cathédrale de Kingsbridge.

William Hamleigh : fils d’un petit seigneur, obsédé par Aliena qui a refusé de l’épouser. Particulièrement cruel, William adore terrifier et torturer les plus faibles, mais craint l’enfer et la damnation.

Richard : c’est le frère d’Aliena. Grâce à sa sœur, il devient chevalier et tente de se venger des Hamleigh. Fin stratège, Richard va plus d’une fois s’illustrer lors des diverses batailles agitant la succession au trône d’Angleterre.

Le Prieur Philip : moine particulièrement intelligent et très dévot, Philip souhaite transformer Kingsbridge en ville digne du Seigneur. Une fois devenu Prieur de Kingsbridge, il réorganise l’affectation des diverses ressources (notamment financières) du monastère, afin de financer la construction de la cathédrale. Loin de se laisser manipuler par Bigod et par les Hamleigh, Philip va plus d’une fois déjouer leurs manigances, provoquant, bien souvent, leur vengeance.

Et il ne s’agit que des personnages principaux. Le roman fourmille également de personnages secondaires, plus ou moins importants selon leurs interactions avec les personnages principaux. J'ai d'ailleurs mis beaucoup de temps à le lire, m'y mettant par à-coups : rien pendant quelques jours, voire quelques semaines, puis une cinquantaine de pages d'un coup...

Avant d'être un roman aux multiples personnages, Les Piliers de la Terre est une fresque moyenâgeuse. L’ambiance est là. Les rues sales et malfamées sont décrites avec précision. Les voyages d’une ville à l’autre sont particulièrement risqués, les pillards attaquant les imprudents qui se risquent sur les routes sans être armés jusqu’aux dents. L’Eglise est partagée entre moines vertueux, comme Philip, et personnages ambitieux, qui vendraient père et mère pour devenir archevêque de Canterbury, comme Bigod. Des exactions révoltantes sont commises par les nobles qui amassent leurs richesses alors que les paysans meurent parfois de faim, quand les récoltes sont mauvaises. Les habitations plus que sommaires ne fournissent qu'un confort minimal à ceux qui vivent dedans.

La cruauté est aussi très présente, peut-être trop. J’avoue sincèrement avoir passé quelques pages, lorsque des animaux étaient mis à mort de façon particulièrement cruelle : chiens se battant contre un ours pour le plus grand amusement de la populace assistant au spectacle, vieux chat tué à coups de pierres…

La vie des héros est relatée jusque dans les moindres détails par Follett, qui n’hésite pas à se lancer dans des descriptions parfois difficiles à lire (je pense, une fois encore, à la souffrance des animaux que l'on torture, aux violences commises sur les routes, aux supplices que William Hamleigh inflige à certaines personnes). Les relations charnelles, les sentiments religieux, le rapport à la mort, la crainte de l’autorité (religieuse ou royale) tout ramène à cette époque troublée non seulement par la guerre entre deux héritiers présomptifs du trône d’Angleterre, mais aussi par les difficultés que rencontrent les paysans ou les petites gens pour survivre (famines, récoltes détruites par de véritables raids des seigneurs voisins jaloux de la prospérité de leurs ennemis,...).

La lecture de ces Piliers de la Terre est très agréable grâce à cette immersion totale dans l’ambiance et dans les événements historiques, politiques et sociaux de l’époque.

Par contre, de nombreuses longueurs et répétitions viennent alourdir le récit. Des détails plus que nombreux sur la construction de la cathédrale ne m’ennuient pas : c’est normal dans un roman tel que celui-ci. Mais les descriptions deviennent parfois beaucoup trop techniques, au point que j’ai parfois eu l’impression de lire un traité sur l’architecture au Moye Âge.

De même, les états d’âme sentimentaux d’Aliena et de Jack encombrent parfois le récit de détails inutiles. Par rapport aux complots des Hamleigh et de Bigod, à la guerre permanente que se livrent les deux héritiers potentiels de la couronne, aux difficultés rencontrées par le Prieur Philip, les tortures amoureuses de ces deux jeunes gens semblent être décrite par Follett pour remplir quelques pages supplémentaires. Et vu l'épaisseur du roman, on n'a pas vraiment besoin de ça...

 

 

 

Il faudrait que je m'y mette :

couv45399425Un monde sans fin de Ken Follett, aux Editions Robert Laffont.

Présentation de l'éditeur :

" La suite des Piliers de la terre.

1327. Quatre enfants sont les témoins d'une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d'enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont le secret pourrait bien mettre en danger la couronne d'Angleterre. Ce jour scellera à jamais leurs destinées...

Gwenda, voleuse espiègle, poursuivra un amour impossible ; Caris, libre et passionnée, qui rêve d'être médecin, devra défier l'autorité de l'Église, et renoncer à celui qu'elle aime ; Merthin deviendra un constructeur de génie mais, ne pouvant épouser celle qu'il a toujours désirée, rejoindra l'Italie pour accomplir son destin d'architecte ; Ralph son jeune frère dévoré par l'ambition deviendra un noble corrompu, prêt à tout pour satisfaire sa soif de pouvoir et de vengeance.

Prospérités éphémères, famines, guerres cruelles, ravages féroces de la peste noire... "