1634257Forever in Blue: The Fourth Summer of the Sisterhood (The Sisterhood of the Traveling Pants #4), Ann Brashares

Titre français: Quatre filles et un jean: Le dernier été

Edition: Delacorte Books for Young Readers

384 pages

 

 

Résumé

Bridget, Carmen, Lena et Tibby terminent leur première année à l'université. C'est la première fois qu'elles sont scolarisées dans des établissements séparés et le changement ne s'est pas fait sans mal. Surtout que l'été ne s'annonce pas mieux: Carmen se rend à un stage de théâtre, Lena et Tibby restent dans leurs établissements respectifs, où elles effectuent des stages dans leurs matières (le dessin pour Lena et le cinéma pour Tibby) et Bridget part en Turquie afin de participer à un chantier archéologique.

En plus de devoir supporter leur séparation, les quatre filles doivent également gérer des relations parfois tendues avec leur entourage ou avec leurs condisciples. Chacune devra, à sa façon, trouver les moyens d'avancer sans les trois autres. Heureusement, le jean est encore là; fidèle à lui-même, il donne à chacune des filles l'impression d'être exceptionnelle.

 

Commentaire

Ce n'est pas le dernier volume des aventures de ces quatre ados super sympas, mais malgré cela, on ressent une petite pointe de nostalgie lorsque ce quatrième tome se referme. Que de chemin parcouru depuis les premières années et la découverte du jean magique. Depuis cet événement majeur, la vie des quatre amies s'est modifiée de façon radicale!

Toutes quatre sont entrées à l'université. Évènement banal chez nous, mais pas aux États-Unis, où l'inscription en fac revêt une importance particulière. En bonnes américaines, les amies ont vu leur vies chamboulées: elles vivent loin de chez elles, doivent s'adapter aux nouvelles matières qu'elles étudient et à leurs nouveaux condisciples.

C'est Carmen qui a le plus de mal à s'adapter: petite princesse de sa maman, elle se retrouve perdue dans la foule de son établissement, se sent invisible et finit par se comporter comme telle. Résultat: Carmen est méconnaissable et perd petit à petit la belle énergie qui la caractérise. Comme si cela ne suffisait pas, elle passe son temps avec une fille qu'elle croit être son amie mais qui se revèle être une épouvantable peste!

Tibby est celle qui m'a le plus agacée. Elle semble ne pas savoir ce qu'elle veut, avoir peur d'elle-même, de ses propres sentiments et de la vie qu'elle voudrait mener. Hésitante, elle ne parvient même pas à se concentrer sur son stage de cinéma, tant ses problèmes personnels la minent de l'intérieur.

Des quatre, finalement, ce sont Lena et Bridget qui semblent avoir le plus mûri. Au contact d'un autre garçon, rencontré durant son stage d'été, Lena apprend à réfléchir (plus ou moins) sereinement à sa relation manquée avec Kostos et prend du recul par rapport aux moments qu'ils ont passés ensemble. Bridget commence son stage en Turquie de la même façon que son stage de foot quatre années plus tôt: elle repère le plus beau mec du chantier et fait tout pour qu'il la remarque. Elle arrive à ses fins, bien entendu, mais il est marié et père de famille... Loin de mener à la catastrophe, cela amène Bee à remettre son comportement en question: de jolie fille sportive et écervelée, Bridget se transforme petit à petit en jeune femme responsable. Elle prend sa vie et, surtout, son avenir en main.

La fin est totalement inattendue et, pour tout dire, catastrophique! Au vu du dénouement, on s'attend à ce que les quatre amies piquent une énorme crise de nerfs, mais non. Elles abordent les événements sereinement, avec détachement. C'est là que l'on prend réellement conscience de leur nouvelle maturité et de la force de leur amitié.

Vivement le cinquième volume!