couv33707068

L'initiation, Wizards tome 1, Diane Duane

Titre original : So You Want to Be a Wizard (Young Wizards # 1)

Edition : Lumen

350 pages

 

Résumé

Nita, une jeune adolescente de 13 ans, se fait régulièrement frappé dessus par des filles de son école. Pas très populaire, Nita aime lire, regarder les étoiles avec son téléscope, et se fait traiter de "nerd" par les filles qui la détestent et qui ont décidé de lui faire payer le fait qu'elle soit diférente d'elles.

Un jour, alors que Joanne et sa bande la suivent pour lui infliger une correction, Nita se réfugie dans le bâtiment de la bibliothèque. La bibliothécaire, qui la connaît bien, lui conseille de se réfugier dans la section jeunesse, pendant qu'elle-même se chragera de Joanne et des autres. Nita suit son conseil et se retrouve à parcourir les allées qu'elle connaît bien, en carrressant la tranche des livres qu'elle a dévorés quand elle était plus jeune. Mais alors qu'elle passe ses doigts sur un rayon, son ongle reste coincé dans la tranche d'un livre qu'elle n'avait jamais remarqué (elle qui croyait connaître la section "jeunesse" par coeur !). Le titre de cet ouvrage intrigue tout de suite Nita : "Comment devenir sorcier en 10 leçons". Nita emprunte le livre et rentre chez elle, bien décidée à comprendre si l'auteur de l'ouvrage se moque des gens ou s'il est sérieux...

 

Commentaire

Un grand merci à Babelio et aux Editions Lumen pour ce livre reçu dans le cadre de l'opération Masse critique.

Ce premier tome de Wizards est paru aux Etats-Unis en 1983. Cela fait déjà un petit bout de temps, donc, et pourtant, sans le succès phénoménal de la saga Harry Potter, les jeunes francophones n'auraient sans doute jamais eu la chance de découvrir Wizards (la date de parution chez Lumen étant le 6 mars 2014). Et ce serait bien dommage car, pour ceux qui aiment les histoires de sorciers, Wizards est un roman idéal.

L'histoire, comme celle de Harry Potter, se déroule dans notre monde. Nita et Kit (un jeune garçon qui découvre le même livre que Nita) ont en réalité toujours été sorciers mais ne s'en sont jamais vraiment rendus compte. Il aura fallu la découverte de ces livres pour qu'ils "retrouvent" le Discours, la langue des sorciers, et qu'ils se rendent compte à quel point ce langage leur semble naturel.

Mais malgré leurs dons innés pour la magie, les deux héros sont des adolescents comme les autres. Et même plus malheureux que les autres en fait, puisque tous deux servent régulièrement de tête de Turc à leurs camarades. Diane Duane offre donc à ses jeunes lecteurs des héros accessibles, suffisamment imparfaits pour que les jeunes ados puissent s'identifier à eux.

Le réalisme de Wizards n'est pas la seule qualité que l'on peut trouver dans ce récit. Certaines valeurs véhiculées par l'auteure sont universelles : courage, amitié, loyauté, respect de l'environnement dans lequel on vit. Nita et Kit se laissent emporter par l'aventure et acceptent leur nature de sorcier, non pas pour se venger de leurs agresseurs, mais pour se protéger d'eux ; ainsi, alors qu'elle pourrait certainement envoyer Joanne promener sur une autre planète, Nita se contente de réciter un sort "bouclier" qui détourne les coups que Joanne lui donne. La compassion et le pardon sont aussi au rendez-vous.

Ce qui m'a étonnée dans ce premier tome, c'est la maturité de Nita et de Kit. Tous deux sont prêts à sacrifier leur vie pour sauver leur monde du désastre lorsque des puissances obscures se chargent de détruire New York. Diane Duane ne prend donc pas ses jeunes lecteurs pour des idiots : elle n'hésite pas à plonger ses héros dans des aventures compliquées, à les faire parcourir New York en compagnie d'un "trou blanc" (= l'inverse d'un trou noirs) nommé Fred et à les faire réciter des formules magiques parfois compliquées. Chez Diane Duane, ce n'est pas parce qu'on est jeune (le livre s'adresse au 10-12 ans) qu'on ne peut pas comprendre des principes compliqués et s'identifier à des héros très murs pour leur âge; du moment qu'on est passionné par les aventures de ces jeunes sorciers, on doit pouvoir les comprendre. Et impossible de ne pas se passionner pour Wizards, je peux vous le garantir !

Pour ceux qui portent encore le deuil de la saga Harry Potter, Wizards est une excellente alternative. Conseillé à tous les fans de sorcellerie ! 

 

Lumen est une toute nouvelle maison d'édition. Je n'ai donc pas pu trouver de page Internet les concernant, mais je vous tiendrai au courant : si je trouve une page Internet concernant les éditions Lumen ou le premier tome de Wizards, je les ajouterai en lien sur ce billet.

 

Quelques extraits :

" - Tu n'empruntes que cet ouvrage, ou bien est-ce que je dois te faire livrer à domicile l'intégralité du rayon ?

- Juste celui-là, merci. Quand j'en prends trop, mon père me force à les rapporter.

Mme Lesser poussa un soupir rêveur.

- Lire un seul livre, c'est comme ne croquer qu'une seule chips, fit-elle remarquer d'un air docte. Peu importe, tu n'aura qu'à revenir lundi. Les bouquins, ici, ce n'est pas ça qui manque. "

 

" Au départ, les pierres me faisaient la conversation. Puis les objets s'y sont mis. Quand je les attrapais, ils me racontaient d'où ils venaient et qui les avait manipulés. Bref, avec la voiture on a discuté.

Il hésita, un peu mal à l'aise, avant de reprendre :

- Les choses n'ont pas la même façon de voir le monde que nous. "

 

" Nita s'engageait sur la pelouse, quand Kit s'arrêta au bord du bassin, qu'il examina un instant. Il tira un penny de sa poche et le jeta dans l'eau. 

Les vaguelettes s'étendirent à la surface en cercles concentriques... Et furent soudain remplacées par la tête d'un énorme poisson rouge qui lui recracha la pièce à la figure avec dégoût.

- Dis donc ! Je viens te balancer de la monnaie dans ton salon, moi ? s'écria-t-il avant de replonger. "