couv35385875

Exercices de style, Raymond Queneau

Edition : Gallimard

154 pages

 

 

 

Résumé

Dans un autobus de la ligne S, un jeune homme au long cou portant un chapeau orné d'une tresse se fâche et apostrophe son voisin. Il lui reproche de lui marcher sur les pieds dès que quelqu'un monte ou descend du bus. Deux heures plus tard, le même jeune homme se trouve devant la gare Saint-Lazare avec l'un de ses amis qui lui conseille de modifier l'agencement des boutons de son pardessus.

 

Commentaire

Cette histoire est toute simple et l'auteur la répète 99 fois. La bonne idée de Raymond Queneau, c'est de l'écrire de 99 façons différentes. On peut toutefois reprocher à certaines versions d'être peu lisibles, voire incompréhensibles.

D'autres versions sont heureusement beaucoup plus agréables. Et on ne peut, évidemment, que saluer l'imagination et la créativité de l'auteur : il fallait y penser, tout de même.

 

Une jolie version :

" Gastronomique

Après une attente gratinée sous un soleil au beurre noir, je finis par monter dans un autobus pistache où grouillaient les clients comme asticots dans un fromage trop fait. Parmi ce tas de nouilles, je remarquai une grande allumette avec un cou long comme un jour sans pain et une galette sur la tête qu'entourait une sorte de fil à couper le beurre. Ce veau se mit à bouillir parce qu'une sorte de croquant (qui en fut baba) lui assaisonnait les pieds poulette. Mais il cessa rapidement de discuter le bout de gras pour se couler dans un moule devenu libre. J'étais en train de digérer dans l'autobus de retour lorsque devant le buffet de la gare Saint-Lazare, je revis mon type tarte avec un croûton qui lui donnait des conseils à la flan à propos de la façon dont il était dressé. L'autre en était chocolat. "