couv36168811

Mémoires d'un quartier, tome 1 : Laura & Antoine, Louise Tremblay d'Essiambre

Edition : Pocket

516 pages

 

Résumé

(Présentation de l'éditeur)

" Un quartier populaire de Montréal. Dans la rue, les gosses chahutent. Un vieux chêne, une façade de brique rouge : derrière la fenêtre, Évangéline Lacaille, la matriarche, contemple le voisinage qu'elle connaît si bien. À la cuisine, sa belle-fille Bernadette vaque aux occupations ménagères – les enfants sont sortis.  Adrien, le fils chéri, est de retour au volant d'une décapotable bleue. Le véhicule de leur destin à tous... Bienvenue chez les Lacaille, une famille comme tant d'autres en ces années 1950, pleine de silences et d'espoirs, de secrets et d'histoires. "

 

Commentaire

Quand j'ai commencé ce livre, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire de la famille Lacaille. Tout d'abord, les personnages me semblaient peu sympathiques. Marcel est un mari colérique et brutal avec Bernadette. Evangéline, la mère de Marcel, est assez méchante avec ses petits-enfants et sa bru. Bernadette paraît se soucier très peu des taloches que ses enfants reçoivent de leur grand-mère (Bernadette préfère en parler à Marcel plutôt qu'affronter directement Evangéline). Laura, la fillette de la maison, est très amie avec Francine, l'une de ses voisines, mais les deux petites s'envoient quand même de nombreuses piques. Et Antoine est insignifiant.

Dans de telles conditions, le récit promettait d'être long et assez ennuyant.

Au début, ce fut un peu le cas. Je ne comprenais pas les réactions des différents personnages lors de leurs interactions les uns avec les autres. Je m'énervais sur Bernadette, qui se laisse brutaliser sans rien dire, sur Evangéline qui râle à tout bout de champ. Même me rappeler l'époque de l'action (1954) ne m'aidait pas, et me dire que les moeurs des années cinquante n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui ne servait qu'à m'agacer encore plus.

Et puis, Adrien est entré en scène. Adrien, c'est le frère aîné de Marcel et le fils préféré d'Evangéline. Il avait quitté Montréal pour combattre lors de la Seconde Guerre mondiale et n'était pas revenu chez lui après cela, préférant suivre jusqu'au Texas une jeune infirmière rencontrée en Europe.

La présence d'Adrien sous le toit d'Evangéline a changé radicalement le caractère de tous les personnages de ce roman qui, du coup, sont devenus bien plus sympathiques : les relations entre Evangéline et Bernadette, notamment, sont devenues beaucoup plus amicales et sereines.

Et bien malgré moi, j'ai commencé à réellement m'intéresser à cette famille Lacaille, aux petites difficultés rencontrées jour après jour, aux commérages, aux petits événements qui animent le quotidien et le rendent plus rose ou plus sombre. Les pages se sont mises à défiler. Je n'ai plus vu le temps passer quand je rejoignais Evangéline et les autres.

La seconde partie, consacrée à Antoine, est donc passée beaucoup plus facilement que celle consacrée à sa grande soeur, Laura. Il faut dire aussi que ce qu'il arrive à Antoine (attention, spoilers : sélectionnez le texte avec votre souris pour pouvoir le lire) (il est victime d'attouchements de la part de son professeur de dessin) rend la lecture encore plus rapide : je voulais tellement voir quelqu'un venir en aide à ce petit garçon. Je voulais l'entendre révéler son secret à quelqu'un, n'importe qui, et que tout soit fini. Malheureusement, j'ai dû attendre la dernière page, pour cela.

Il y a donc un peu de suspense dans Mémoires d'un quartier. Mais il ne faut pas non plus s'attendre à autant d'action que dans un bon polar : tous les événements qui animent la vie de la famille Lacaille sont bien prévisibles. J'ai deviné la filiation de Charles bien avant que Bernadette y pense (et nous le révèle), j'ai pu prévoir les moindres réactions de Marcel (qui souhaite absolument épater sa mère). Mais les rebondissements sont bien dosés par l'auteur et permettent de retenir l'attention et d'avoir envie de découvrir la suite du récit.

Quand j'ai commencé ce roman, je ne pensais pas avoir envie de découvrir la suite de cete saga familiale. Et pourtant, c'est bien le cas, car j'ai hâte de découvrir la suite des aventures de ces personnages auxquels j'ai fini par m'attacher.

 

Fait partie de la série Mémoires d'un quartier (double volume)

Tome 1 : Laura & Antoine

Tome 2 : Evangéline et Bernadette

Tome 3 : Adrien & Francine

Tome 4 : Marcel & Laura

 

2014_p11

Des pavés sur la plage 2014 : 1/17

challenge_ete_2014_Saefiel_zps758a96d0

Challenge de l'été 2014 : 1/20

challenge_lpf_bannière

Challenge Littérature des Pays du Froid : 1/5 (Canada)