couv33120084

La femme au masque de chair, Donna Leon

Titre original : About Face

Edition : Points

358 pages

 

Résumé

(Présentation de l'éditeur)

" Qui se cache derrière ce masque de chair ? Fasciné, le commissaire Brunetti peine à déchiffrer l'histoire de cette femme défigurée qui cite Cicéron et Virgile. Elle paraît liée à un trafic de déchets toxiques qui empoisonne la ville et menace la famille de Brunetti elle-même... Le sort de Venise ressemble décidemment au destin de cette femme : une beauté souillée par la cupidité des hommes. "

 

Commentaire

C'est ma seconde incursion dans le monde de Guido Brunetti et, une fois de plus, j'ai particulièrement apprécié ce polar.

Plusieurs sujets y sont abordés par Donna Leon, qui rend certains de ses personnages aussi mystérieux que la ville de Venise. A commencer par Franca Marinello, la femme de Maurizio Cataldo, un riche homme d'affaires qui cherche à intéresser le beau-père de Brunetti dans ses affaires.

Franca qui a trente ans de moins que son mari fascine Brunetti. Lors d'un dîner chez ses beaux-parents, il a l'occasion de discuter avec elle et apprend avec stupeur qu'elle a lu la plupart des auteurs classiques : Cicéron, Virgile, Ovide et bien d'autres. Mais France Marinello surprend Brunetti pour une autre raison : la jeune femme semble s'être un peu trop adonnée à la chirurgie esthétique, comme en témoigne son visage figé. Franca Marinello ne sait plus sourire ou bouger les sourcils et ceux qui veulent se moquer d'elle l'appellent la super liftata, la super liftée... Pour une fois, donc, le titre français d'un roman originalement écrit en anglais est adapté : La femme au masque de chair, c'est Franca Marinello.

Mais qu'a-t-elle à voir avec une enquête sur la pollution ? C'est un peu la question que se pose Brunetti tout au long de cette enquête. Franca Marinello semble plus d'une fois se trouver sur son chemin alors que le commissaire aide un carabinier venu lui demander des renseignements sur un Vénitien qui semble mêlé à un trafic de déchets toxiques.

Le mystère entourant les personnages, la pollution de l'environnement, les affaires, la volonté de gagner de l'argent sont quelques uns des nombreux sujets abordés par Donna Leon dans ce polar très sérieux mais néanmoins divertissant.

L'intrigue de ce roman est donc assez semblable à celle de Mort en terre étrangère, que j'ai lu il y a quelque temps déjà. Là aussi, il était question de pollution. Et le sujet de l'enquête de Brunetti n'est pas le seul point commun entre ces deux polars : une fois de plus, l'ambiance mise en place par Donna Leon est très agréable. Brunetti mène ses investigations de façon efficace, mais sans se presser et sans stress inutile. Les détails de sa vie privée sont nombreux et la vie douillette qu'il mène en compagnie de Paola, son épouse, et de leurs deux enfants semble très sereine. Pour ne rien gâcher, Paola est une excellente cuisinière et l'auteure nous donne quelques détails sur les menus qu'elle concocte pour son mari et ses enfants.

Mon ressenti face aux enquêtes de Brunetti n'a donc pas changé : ce que j'apprécie le plus dans ces polars, c'est leur ambiance générale.

 

pictur10

Défi Spécial PAL du Café la Jasette : 1/6

 

Fait partie de la série Commissaire Brunetti

Tome 1 : Mort à la Fenice

Tome 2 : Mort en terre étrangère

Tome 3 : Un vénitien anonyme

Tome 4 : Le prix de la chair

Tome 5 : Entre deux eaux

Tome 6 : Péchés mortels

Tome 7 : Noblesse oblige

Tome 8 : L'affaire Paola

Tome 9 : Des amis haut placés

Tome 10 : Mortes-eaux

Tome 11 : Une question d'honneur

Tome 12 : Le meilleur de nos fils

Tome 13 : Dissimulation de preuves

Tome 14 : De sang et d'ébène

Tome 15 : Requiem pour une cité de verre

Tome 16 : Le cantique des innocents

Tome 17 : La petite fille de ses rêves

Tome 18 : La femme au masque de chair

Tome 19 : Brunetti et le mauvais augure

Tome 20 : Deux veuves pour un testament