couv38316831

In Cold Clood, Truman Capote

PEB2269Titre français : De sang-froid

Edition : Penguin Books

Nombre de pages : 336

 

 

 

 

 

Résumé

Nous sommes le 15 novembre 1959 à Holcomb, petite bourgade paisible de l'état du Kansas. Quatre membres de la famille Clutter sont sauvagement assassinés à leur domicile.

Herbert Clutter, le père, était un important propriétaire terrien de la région mais n'avait pas d'ennemis. C'était un bon employeur, connu pour bien payer les journaliers qu'il embauchait pour l'aider à l'entretien de sa propriété.

Qui a bien pu tuer cette famille sans histoire ? Quel mobile les meurtriers avaient-ils pour tuer ces quatre personnes en tirant à bout portant ? C'est ce que la police va devoir tenter de découvrir, et vu le manque d'indices dont ils disposent, l'enquête s'avère compliquée.

 

Commentaire

Après avoir lu In Cold Blood, je n'ai pas pu m'empêcher de chercher sur Internet des images de la famille Clutter :

738203

Source image

Ces gens ont vécu l'enfer. Voir débarquer, en pleine nuit, deux types armés et prêts à vous tuer si vous ne leur donnez pas ce qu'ils réclament doit être absolument affreux.

J'ai d'ailleurs pas mal hésité avant de qualifier ce livre de "coup de coeur" car, peut-on qualifier l'histoire d'un tel désastre de coup de coeur ?

Mais l'écriture de Truman Capote est tellement prenante, que cela rachète les horreurs qui nous sont décrites. Avec une précision quasiment chirurgicale, Capote dissèque les faits et gestes des meurtriers (deux prisonniers en liberté conditionnelle), mais aussi ceux de leurs victimes. L'auteur nous parle des Clutter, de la gentillesse de Nancy, de la dépression de Bonnie, des passions de Kenyon, des amis de la famille. Il nous détaille les difficultés familiales et sociales de Richard "Dick" Hickock et de Perry Smith, les deux coupables.

Hickock_2431812b

Hickock est à gauche, Smith à droite

Source image

Finalement, In Cold Blood est avant tout l'histoire de vies gâchées. Celles des Clutter, tout d'abord (forcément, me direz-vous, puisque les malhereux ont été tués). Mais aussi celles de leur meurtriers. C'est cela que Truman Capote parvient à nous faire comprendre au travers de son écriture et de son analyse des faits : il nous décrit le cheminement de Hickock et de Smith, les problèmes familiaux qu'ils rencontrent et le milieu difficile dans lequel ils grandissent. Et l'on finit par comprendre que, si ces deux hommes sont devenus des "monstres", c'est aussi à cause de la société dans laquelle ils ont vécu.

Je dois avouer que, si j'ai eu pitié des Clutter, j'ai aussi eu tendance à plaindre Perry Smith. Certains détails de son histoire personnelle sont tout à fait pitoyables et l'on peut dire qu'il n'a pas eu une vie facile. J'ai même eu l'impression que, s'il n'avait pas rencontré Hickock, il ne serait jamais allé jusqu'à tuer toute une famille. Et pourtant, il semblerait que ce soit lui qui ait tiré à bout portant sur les victimes...

Malgré le réalisme et la qualité documentaire du roman de Truman Capote, certains éléments sont inventés de toute pièce par l'auteur. On s'en doute : Capote n'aurait jamais pu savoir exactement ce que pensaient Hickock et Smith, notamment pendant leur cavale vers l'Amérique du Sud. Mais l'histoire reste fascinante et déstabilisante malgré les quelques scènes tirées de l'imagination de Truman Capote... ou peut-être à cause de celles-ci.

In Cold Blood est un roman que je conseille vivement. Le récit est intense, difficile, émouvant et horrible à la fois. Il nous offre une plongée dans les pensées les plus sombres et morbides de deux délinquants (puisque nous suivons le "cheminement" qui les mène au meurtre des Clutter), mais nous offre aussi des lueurs d'espoir, lorsqu'il nous parle de la vie quotidienne à Holcomb et, notamment, des amis de Nancy Clutter et de leur travail de deuil après le drame.

Et puis, même sans un contenu aussi prenant, le roman vaudrait tout de même la peine d'être lu. Rien que pour le style de Capote et le talent dont il fait preuve dans sa narration des événements.