couv21579005

The Haunted Hotel, William Wilkie Collins

Titre français : L'hôtel hanté

Edition : Penguin Books

Nombre de pages : 240

 

 

 

Résumé

Lord Montbarry, fiancé à une jeune fille respectable, rompt pourtant ses fiançailles et décide d'épouser la comtesse Narona, malgré la réputation assez sulfureuse de celle-ci.

Le jeune couple décide de s'installer à Venise, dans un palais assez lugubre. Montbarry y tombe malade et mourra dans de mystérieuses circonstances.

Le palais est ensuite transformé en hôtel, mais des événements assez étranges et s'y produisent régulièrement...

 

Commentaire

Au vu de l'excellente critique de Niki, j'avais peur de m'ennuyer en ayant choisi cette lecture dans ma PAL. Finalement, ce ne fut pas le cas.

L'intrigue est parfois très prévisible et les détails sont parfois un peu longs (ne vous attendez donc pas à un chef d'oeuvre). Mais Wilkie Collins a quand même beaucoup de talent pour le suspense et il est parvenu à endormir totalement mon attention. Avec sa mise en place lente de l'intrigue et ses nombreux détails, il nous permet de faire la connaissance des différents personnages et évoque certains éléments de leur passé. Et, quand enfin l'auteur est entré dans le vif du sujet, je ne m'y attendais pas (plus ?) : j'avais presque oublié qu'il s'agissait d'un roman fantastique/gothique car le fait de parler aussi longuement des personnages et de leur vie donne l'impression de lire un charmant roman sur l'aristocratie anglaise.

Wilkie Collins utilise une méthode assez étonnante pour nous révéler le fin mot de l'histoire, puisqu'il insère, dans son récit, une pièce de théâtre écrite par l'un des personnages. Une pièce de théâtre dans un roman n'est peut-être pas la meilleure façon de dénouer une intrigue, mais puisque Wilkie Collins est un grand nom de la littérature anglaise, je veux bien lui pardonner ce faux pas.

D'autant que, pour le reste, ce roman n'était pas désagréable à lire.