couv63415864

Millénium, tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, Stieg Larsson

Titre original : Flickan som lekte med elden

Edition : Babel

Nombre de pages : 792

 

 

Résumé

(Présentation de l'éditeur)

" Tandis que Lisbeth Salander coule des journées supposées tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millénium sur un thème brûlant pour des gens haut placés : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l'Est. Mikael aimerait surtout revoir Lisbeth. Il la retrouve sur son chemin, mais pas vraiment comme prévu : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper de peu à une agression manifestement très planifiée. Enquêter sur des sujets qui fâchent mafieux et politiciens n'est pas ce qu'on souhaite à de jeunes journalistes amoureux de la vie. Deux meurtres se succèdent, les victimes enquêtaient pour Millénium.

Pire que tout, la police et les médias vont bientôt traquer Lisbeth, coupable toute désignée et qu'on a vite fait de qualifier de tueuse en série au passé psychologique lourdement chargé. Mais qui était cette gamine attachée sur un lit, exposée aux caprices d'un maniaque et qui survivait en rêvant d'un bidon d'essence et d'une allumette ? S'agissait-il d'une des filles des pays de l'Est, y a-t-il une hypothèse plus compliquée encore ? "

 

Commentaire

Je me suis enfin décidée à lire le second tome de Millénium. Sans être une déception, je dois avouer que ce second volume semble bien fade par rapport au premier. 

Le récit commençait pourtant bien : le début du roman est centré sur Lisbeth Salander, personnage bien plus intéressant que Mikael Blomkvist. L'intrigue en elle-même paraissait intéressante également (spoiler, sélectionnez le texte pour le lire) et le meurtre du journaliste de Millénium et de sa compagne semblaient annoncer une énigme aussi intéressante que celle du premier tome.

Mais ensuite, les choses traînent en longueur. Il ne se passe pas grand chose durant plusieurs centaines de pages et, pour couronner le tout, plus de nouvelles de Lisbeth ! 

Le gros point négatif, en ce qui me concerne, ce ne sont toutefois pas les longueurs du roman (c'est une certaine constante dans le polar scandinave), mais la fin du roman, que j'ai trouvée peu crédible.

(Spoiler, sélectionnez le texte pour le lire) La personnalité du père de Lisbeth est un peu tirée par les cheveux. Sans compter  la "chasse" à Lisbeth organisée par la police et des tueurs à gages...

Bref, ce deuxième tome, sans être mauvais est assez déroutant par rapport au premier et présente une intrigue moins crédible que celles des Hommes qui n'aimaient pas les femmes.

 

Fait partie de la série Millénium

Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

Tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette

Tome 3 : La reine dans le palais des courants d'air

Tome 4 : Ce qui ne me tue pas