couv71896582

Piège nuptial, Douglas Kennedy

Titre alternatif: Cul-de-sac

Titre original : The Dead Heart

Edition : Pocket

Nombre de pages : 251

 

 

Résumé

(Présentation de l'éditeur)

" Tout quitter pour le bout du monde ? Non : quitter le bout du monde à tout prix ! Quelques règles élémentaires de survie dans le bush australien :

1) Ne jamais conduire en pleine nuit sur une route déserte : un kangourou se ferait une joie de défoncer votre pare-chocs.

2) Ne jamais céder aux charmes d'une auto-stoppeuse du cru.

3) Et ne jamais se laisser droguer, enlever et épouser par ladite autochtone.

Dans son village, en effet, le divorce n'est pas autorisé. Mais le nombre de veuves y est impressionnant... "

 

Commentaire

En ce qui me concerne, ce roman a été une véritable catastrophe.

Je n'ai pas compris ce que cherchait Douglas Kennedy en écrivant un truc pareil... Dégoûter ses lecteurs de l'Australie (ou de son écriture... non, j'exagère) ? Quel est le but de caricaturer à ce point un pays et ses habitants ? 

Le résumé du roman me paraissait comique et j'espérais donc passer un bon moment avec un roman sympa. Mais je vous avoue que je n'ai même pas souri une seule fois. Le "héros" du roman est l'archétype du personnage que je déteste : un paumé qui ne sait pas quoi faire de son existence. Je n'ai rien contre les anti-héros paumés et désoeuvrés, mais j'en ai croisé de plus sympathique dans ma vie de lectrice... Ici, le héros de Douglas Kennedy était juste agaçant.

Quant aux autres personnages, ils sont détestables et, je l'espère, peu réalistes.

J'espère que les autres romans de Kennedy sont mieux, puisqu'il m'en quelques-uns dans ma PAL.