couv25743317

La lionne blanche, Henning Mankell

Titre original : Den vita lejoninnan

Edition : Points

Nombre de pages : 487

 

 

Résumé

(Présentation de l'éditeur)

" Scanie, avril 1992.

Louise Akerblom, agente immobilière et jeune mère de famille, disparaît dans des conditions mystérieuses. Pendant ce temps, en Afrique du Sud, un groupe d'Afrikaners fanatiques prépare avec soin un attentat contre une importante figure politique. Quelques jours plus tard, le corps de Louise, le front troué d'une balle, est repêché dans un puits. L'inspecteur Wallander et son équipe enquêtent. Mais le passé de la victime est limpide et les recherches piétinent.

C'est alors que les policiers découvrent près des lieux du crime le doigt tranché d'un homme noir. Y aurait-il un lien entre la réalité quotidienne de la province suédoise et la lutte politique sanglante qui se déchaîne à un autre bout du monde ? Wallander en sait peu sur l'apartheid ou sur la situation internationale. Et il ignore la relation qui peut exister entre l'ex-KGB et les nationalistes blancs d'Afrique du Sud.

Cette fois, ce n'est plus le sort de quelques individus qu'il a entre ses mains, c'est le destin d'une nation. "

 

Commentaire

Le personnage de Kurt Wallander m'avait quelque peu agacée dans Le guerrier solitaire, la dernière enquête de Wallander que j'avais lue. J'avais donc laissé les autres romans de la série de côté.

Aujourd'hui, je m'y remets enfin et c'est en partie grâce à Kenneth Branagh, qui incarne à l'écran et avec beaucoup de talent le commissaire Wallander. Car, à force de visionner la série, j'ai eu très envie de me replonger dans les romans.

La lionne blanche se passe à Ystad, le fief de Wallander, mais aussi en Afrique du Sud. Le rapport entre ces deux régions du monde ne semblent, a priori, pas très évident, mais Mankell parvient à créer un lien assez logique entre la Suède et l'Afrique. En effet, le jeune Africain chargé, par des Boers sans scrupules, d'assassiner une figure importante de la lutte contre l'apartheid vient s'entraîner à la maîtrise des armes en Scanie. Cette intrigue, qui peut sembler un peu spéciale, est donc doublement dépaysante.

On ressent, tout au long du roman, la grand amour de l'auteur pour l'Afrique. Mankell connaît parfaitement bien le continent (il a partagé sa vie entre la Suède et le Mozambique) et l'histoire compliquée de l'Afrique du Sud devient preque simple quand on lit les explications qu'il donne. 

Le récit est assez long. Comme toujours (et comme la plupart de ses collègues scandinaves), Mankell prend le temps de présenter ses personnages et de développer son histoire. Il remonte même parfois fois dans le temps, afin de mieux nous parler des Boers et du "Comité", ce mouvement qui envoie Victor Mabasha en Suède.

L'écriture est toujours simple : les phrases sont courtes et sans emphase. Il n'y a pas de vrais rebondissements, pas de suspense insoutenable, mais on se sent tout de même entraîné dans l'histoire et on suit presque avec plaisir les trajectoires des différents personnages. En tout cas, les presque 500 pages de ce roman défilent assez vite, tant on a envie de connaître le destin du personnage qui doit se faire assassiner : Wallander parviendra-t-il à déjouer l'attentat sans quitter la Scanie ?

La lionne blanche était donc un bon polar, qui m'a donné envie de continuer mes retrouvailles avec Wallander et ses collègues. Prochaine lecture : Avant le gel.

 

Extraits

" La beauté survivait à tout, à l'humiliation, à la contrainte à la douleur tant que subsistait une résistance. La résignation, elle, entrainait la laideur, le tassement, le délabrement mortel. "

 

" Une femme noire qui informait la police, quel droit avait-elle de vivre? Elle avait beau supplier, son corps a bientôt été recouvert d'herbe et de branches sèches. On l'a brulée vive. Elle essayait d'échapper aux flammes, mais on l'a maintenue jusqu'à ce que son visage noircisse. C'était le premier être humain que je tuais, songoma, et je ne l'ai jamais oublié, car, en la tuant, je me suis tué moi-même. L'apartheid avait triomphé. J'étais devenu une bête, songoma. C'était fini. "

 

" Kurt Wallander, commissaire principal de la brigade criminelle d'Ystad, avait quarante-quatre ans. Il était généralement considéré comme un policier habile, entêté, faisant preuve par moments d'une certaine acuité d'esprit. Mais ce matin- là, il n'éprouvait que de la colère et un découragement croissant. Le dimanche qu'il venait de vivre...non, il préférait l'oublier. A cause de son père, en premier lieu. Leur relation, complexe depuis toujours, ne s'était pas simplifiée du jour où Wallander avait commencé à s'apercevoir qu'il lui ressemblait. En imaginant sa propre vieillesse à l'image de celle de son père, il sentait tout son courage l'abandonner. Finirait-il lui aussi dans la peau d'un vieillard irascible, imprévisible, capable de caprices frisant...la folie pure ?  "

 

" Victor détacha un bijou qu'il portait au cou et le lui tendit. C'était une dent de fauve. 

- Le léopard est un chasseur solitaire, dit-il. Contrairement au lion, il ne croise que ses propres traces. Pendant la chaleur du jour , il se repose dans les arbres avec les aigles. La nuit, il se lève. Le léopard est un chasseur hors pair. Il est aussi le plus grand défi pour les autres chasseurs. Ceci est une canine de léopard. Je veux que tu la gardes.

- Je ne suis pas sûr d'avoir compris, dit Wallander. Mais j'accepte le cadeau. "

 

" La sensation d'une menace diffuse, capable de se muer d'un instant à l'autre en violence incontrôlable...C'était la vie quotidienne en Afrique du Sud. tout le monde attendait que quelque chose se passe. Le fauve était en eux. Les Noirs avec leur impatience devant la lenteur des changements, les Blancs avec leur crainte de perdre leurs privilèges, leur peur de l'avenir... "

 

 

Fait partie de la série Commissaire Wallander

Tome 0 : La faille souterraine et autres enquêtes

Tome 1 : Meurtriers sans visage

Tome 2 : Les chiens de Riga

Tome 3 : La lionne blanche

Tome 4 : L'homme qui souriait

Tome 5 : Le guerrier solitaire

Tome 6 : La cinquième femme

Tome 7 : Les morts de la Saint-Jean

Tome 8 : La muraille invisible

Tome 9 : Avant le gel

Tome 10 : L'homme inquiet