couv52310449

Damoclès, Fatou Ndong

102296414_o

Edition : Anyway Editions

 

 

 

 

Résumé

(Présentation de l'éditeur)

" Madelyn Johnson, jeune afro-américaine de 17 ans pleine de vie, va malgré elle apprendre que tous les « blancs » ne sont pas tolérants face aux gens de « couleur ». Nous découvrirons l’évolution du racisme à travers les années avec les combats de Malcom X et Martin Luther King. Une histoire poignante qui vous poussera à réfléchir sur le racisme qui est malheureusement toujours présent de nos jours. "

 

Commentaire

Et un coup de coeur de plus pour 2017 ! L'année commence bien question lectures.

Pourtant, ce roman est une lecture difficile. Les événements qui nous sont relatés sont durs et injustesCar Madelyn, sa mère et sa petite soeur vivent à Jackson, Mississippi dans les années 60. Les lois Jim Crow sont encore en vigueur et les noirs sont encore considérés comme des objets sans sentiments plutôt que comme des êtres humains...

C'est sans doute ce qui est le plus marquant dans cette histoire : le fait que les blancs ne semblent pas se douter que les noirs sont également des personnes, qu'ils éprouvent des sentiments et peuvent être blessés par la manière dont on les traite ou dont on s'adresse à eux. Les blancs vivent comme s'ils étaient seuls au monde, comme si Jackson leur appartenait en propre. 

Madelyn et son ami, Sébastian Harper, refusent cet état des choses. Ils sont amis depuis leur plus tendre enfance et entendent bien le rester, mais un problème majeur se pose : Sébastian est blanc et il est le fils de la famille pour laquelle travaille la mère de Madelyn. Leur relation n'est donc pas facile : les deux jeunes gens doivent se cacher, dissimuler, mentir. Ce n'est pas normal pour des jeunes de 17 ans de vivre comme cela, dans la peur et le mensonge, mais c'est leur seule solution... Sean Harper, le frère jumeau de Sébastian, n'est pas mieux loti que son frère. Même s'il est désagréable avec Madelyn et s'il "joue" les racistes, Sean donne l'impression, dès le début de l'histoire, de ne pas être ce qu'il prétend. Il finira par être pris à son propre jeu et par regretter amèrement tout ce qu'il a fait. Malgré son côté un peu voyou, Sean ne m'a pas déplu et je l'ai pris en pitié plus d'une fois car, comme son frère et Madelyn, sa vie est assez compliquée.

Les différents chapitres du roman nous sont relatés alternativement par l'ensemble des personnages. Cette technique renforce encore le sentiment d'injustice que l'on ressent quand on découvre comment sont traités les noirs, puisqu'on dispose non seulement du point de vue de Madelyn sur certains événements, mais aussi de celui des blancs de Jackson. On en apprend donc beaucoup plus sur les relations entre "races" et on comprend mieux la peur que peuvent ressentir Madelyn et les siens. 

J'ai admiré le courage de cette jeune fille du début à la fin du roman. Le simple fait que Madelyn ose encore sortir de chez elle et braver les interdits en continuant à fréquenter Sébastian est tout simplement admirable. Son envie de changer les choses, de jouer un rôle actif dans les événements qui se jouent à l'époque sont également très intéressant à découvrir et apportent une lueur d'espoir dans le récit : Madelyn symbolise le changement et la détermination de la jeunesse noire du Mississippi.

 

Un grand merci à Fatou Ndong pour ce superbe roman ! Cette lecture restera gravée dans ma mémoire.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'auteur et sur Damoclès, suivez les liens !