couv29136690

Sansonnets aux sirènes s'arriment, Pierre Thiry

102296414_o

Edition : Books on Demand

Nombre de pages : 132

 

 

 

Résumé

(Présentation de l'éditeur)

Tu cours, tu n'as pas le temps, tout va de travers... Cher.e ami.e prends ton temps et ne prends pas la fuite ! Viens flâner par ici, ce bouquin prend la suite Du précédent "Sansonnets un cygne à l'envers." Ici les sansonnets aux sirènes s'arriment... Pour s'élancer vers de nouvelles aventures, Se balancer vers d'inédites ouvertures, Là où ces cent sonnets oscillent, règne la rime... "

 

Mon avis

Quand j'ai reçu ce nouvel ouvrage de Pierre Thiry, la première chose qui m'est venue à l'esprit, c'est que le morceau de bois sur la couverture ressemblait à une pieuvre se reposant sur le sable.

IMG_20181122_185825

 

J'ai donc été très agréablement surprise de par le sonnet n°11 (qui parle de pieuvre) et le sonnet n°12 (intitulé "Pieuvre traqueuse") : j'avais apparemment vu juste.

Ces Cent sonnets sont en réalité la suite des premiers sonnets de Pierre Thiry, Sansonnets, un cygne à l'envers, mais ces deux ouvrages peuvent se lire de façon tout à fait indépendante

Ici, la mythologie antique, l'art sous toutes ses formes (littérature, opéra) et même le sport sont à l'honneur. Pierre Thiry mélange les influences et nous donne envie de tout découvrir, de tout lire, de tout goûter, de tout expérimenter.

Ces sonnets font bien plus que jouer avec le langage : ils stimulent nos cinq sens et l'on se sent emporté ailleurs, là où l'auteur veut nous emmener. Et tout cela rien qu'en utilisant les mots et la langue... C'est magique, non ? Ou peut-être est-ce juste normal ? Car comme Pierre Thiry le dit lui-même dans sa postface :

" Une immense partie de notre vie se déroule dans et par la langue, par ses bonheurs et par ses pièges, par ses clartés et ses obscurités, par ses ambiguïtés ou son humour, dans le bruit ou le silence. "

Ces sonnets reflètent bien cela car, dans chacun d'entre eux, l'auteur joue avec la langue et les sons (Ovide devenant "O" vide dans le sonnet n°3). Certains sonnets gagnent d'ailleurs à être lus à haute voix : on prend alors toute la mesure du talent qu'il faut pour écrire de tels merveilles, qui (san)sonnent aussi bien à l'oreille et donnent une impression tellement musicale qu'on a l'impression de se trouver face à une partition ! Moi qui ne lit jamais à haute voix, j'ai pourtant plusieurs fois répété divers sonnets Mes préférés à lire "tout haut" sont les n°4, 14 et 25.

L'auteur l'affirme : ces sonnets sont une "invitation à l'écriture". Pari gagné pour M. Thiry, qui, avec ce second volume de sonnets, nous donne envie de nous inspirer d'un mot, d'une sensation ou d'une image et de les transformer en ode au langage !

 

Un grand merci à Pierre Thiry pour ce merveilleux ouvrage !

 

Pour découvrir ce recueil de sonnets, c'est par ici.

Pour connaître toute l'actu de Pierre Thiry, c'est par là.

 

Infos utiles

Pierre Thiry anime des ateliers d'écriture. Un jour, quand j'aurai à nouveau des vacances dignes de ce nom, je m'y inscrirai (dans 10 ans, en fait...). En attendant, si vous êtes plus libres que moi, n'hésitez pas à y participer (ça doit valoir le détour) et à me raconter comment ça se passe ! Toutes les infos utiles sont disponibles en cliquant sur ce lien.

Enfin, Pierre Thiry sera présent au Salon Livre Paris, en mars 2019.