18526932

 

The Cornish Coast Murder

John Bude

Editions British Library Crime, 286 pages

 Y

 

 

Un extrait

“That's just where I must part company with you, Inspector,” said the Vicar with a gentle smile. “I'm rather a voracious reader of mystery stories, and it's always struck me that the detective in fiction is inclined to underrate the value of intuition.”

 

Résumé

Le révérend Dodd, vicaire de Boscawen, et son ami le Docteur Pendrill, ont l'habitude de se retrouver pour dîner ensemble.  Ces soirées entre vieux amis sont aussi l'occasion de partager une passion commune pour les romans policiers et les énigmes.

Un soir, alors que les deux compères finissent leur soirée, un drame se produit : Julius Tregarthan vient d'être trouvé mort, une balle dans la tête.

Les deux amis se rendent alors sur place.

 

Mon avis

"Sympathique" et "charmant" ne sont généralement pas les premiers mots auxquels on pense lorsqu'on s'attaque à la critique d'un polar, mais ce sont pourtant les premiers adjectifs qui me viennent à l'esprit pour vous parler de ce cosy mystery.

The Cornish Coast Murder se passe, comme son titre l'indique, en Cornouailles. Rien que pour cela, il vaut déjà le détour.

Mais en plus de se situer dans cette contrée très agréable, l'intrigue nous permet également de faire connaissance avec des personnages très intéressants et dont les faits et gestes sont particulièrement passionnants à suivre.

Il y a tout d'abord le révérend Dodd et son ami, le docteur Pendrill, tous deux passionnés de romans policiers. Ils ont d'ailleurs mis au point une petite coutume qui me plaît beaucoup et qui consiste à emprunter, à tour de rôle, un petit stock de polars à la bibliothèque. Ils les lisent ensuite chacun leur tour et tentent de deviner l'identité de l'assassin, avant de comparer leurs déductions et résultats. Autant dire que lorsque le vieux Julius Tregarthan est trouvé mort, ces deux-là sont enchantés : un vrai meurtre, dans leur petit village tranquille et reculé ! Voilà qui devrait leur permettre de tester les théories de leurs romans préférés "sur le terrain".

Pourtant, le révérend va vite se rendre compte que la réalité n'est pas aussi amusante que les romans policiers. Mais il va toutefois apporter une aide précieuse à l'inspecteur Bigswell, qui est le troisième personnage intéressant du récit.

Bigswell est particulièrement intelligent et méthodique. Il mène son enquête de façon organisée et réfléchit beaucoup : il m'a d'ailleurs parfois rappelé Sherlock Holmes. J'ai beaucoup apprécié cet enquêteur, qui est assez ouvert d'esprit pour écouter les théories d'un vieux vicaire de campagne (qui connaît de toute façon mieux ses paroissiens que Bigswell lui-même) et le permettre de participer à son enquête.  Il faut dire qu'à force de dévorer les romans policiers, Dodd est devenu un excellent détective amateur.

L'ambiance générale du roman m'a beaucoup rappelé les enquêtes d'Hamish Macbeth, que j'ai découverte il y a quelques années et que j'ai adorées : il était donc normal que ce polar-ci me plaise tout autant.

Cerise sur le gâteau : ce roman était une parfaite lecture de saison

A lire auss : l'excellent billet de Niki.  Elle résume les polars tellement mieux que moi ! :-)

 

En bref

Même les lecteurs qui n'apprécient pas particulièrement les polars devraient lire celui-ci ! Il représente parfaitement bien le genre des cosy mysteries, avec du suspense (mais pas trop) et aucun épisode sanglant, des personnages attachants et un décor agréable.