15808728

The Christie Curse

Victoria Abbott

Editions Berkley, 304 pages

petit-coeur

Un extrait

“I thought I appreciated books, but this was an alter to the book gods. It was hard not to be impressed. I didn't know what had the most impact: the rosewood shelving, the rolling library ladders, the mezzanine floor with the ornate spiral wrought-iron staircases at each end, the carved moldings, the scent of well-loved books, or the silky Aubusson rugs in a soft faded palette of rose, sage and aqua.”

 

Résumé

Son diplômé en poche, Jordan Bingham revient à Harrison Falls, petite ville de l'Etat de New York où vivent ses oncles. Jordan a désespérément besoin d'un emploi afin de financer son doctorat et, un beau jour, la chance semble lui sourire. Vera Van Alst, une riche excentrique passionnée par les livres rares

 

et par Agatha Christie cherche quelqu'un capable de faire certaines recherches lui permettant de mettre la main sur une pièce inédite de Mrs Christie. Jordan est tout d'abord enchantée de ce travail : elle adore les livres, elle est logée et nourrie par son employeur (certes revêche) et, s'il n'y avait pas ce chat siamois qui lui griffe les chevilles, elle serait sans doute au paradis.

Mais un beau jour, Jordan apprend qu'un jeune homme a occupé son poste quelques mois avant elle : si elle a pu décrocher son emploi, c'est parce qu'Alex Fine est mort. Son décès était-il réellement un tragique accident ? Ou l'a-t-on assassiné ?

 

Mon avis

1) J'adore les polars ;
2) J'adore Agatha Christie et je comprends tout à fait l'obsession de Vera van Alst pour cette grande dame.

En conclusion, je suppose que vous comprenez pourquoi ce polar est un coup de cœur ?

Mais ces deux points, bien qu'essentiels, ne sont pas les seuls avantages du récit.

La personnalité de l'héroïne, Jordan Bingham, est très intéressante. Pour une fois, on est loin des clichés et la demoiselle, qui n'est absolument pas une belle en détresse, est très débrouillarde. Il faut dire qu'elle a été élevée par une bande d'oncles d'origine irlandaise (ils sont 6, si j'ai bien compté) qui n'ont pas froid aux yeux et qui n'hésitent pas à violer la loi de temps en temps, quand cela sert leurs intérêts. Les oncles sont d'ailleurs des personnages secondaires récurrents dans ce roman, ce qui le rend encore plus amusant.

Ensuite, il y a un certain policier, que Jordan surnomme "Smiley" parce qu'à chaque fois qu'elle le croise, il semble avoir un sourire éclatant plaqué sur le visage. Smiley (dont le véritable nom est Tyler Dekker) semble toujours surgir très à propos, mais partout où on ne l'attend pas, ce qui est tout de même un comble pour un officier de police. Lui aussi est un personnage secondaire intéressant et, même si son comportement est parfois assez suspect, je dois dire que je l'ai trouvé sympathique dès le début.

Enfin, rien que pour Fiametta Panetone et ses délicieuses recettes italiennes, ce polar valait la peine d'être lu (surtout que quelques recettes se trouvent à la fin). J'ai failli me mettre à sangloter éperdument en lisant la description des lasagnes de la Signora Panetone, c'est dire (je suis allergique aux tomates et cela fait environ 12 ans que je n'ai plus mangé une VRAIE lasagne : la description du plat par Jordan a été une véritable torture).

Je ne vous parle même pas du couple de chats siamois (j'adore les chats et nous avons eu un magnifique siamois quand j'étais petite) et du carlin (j'adore les carlins aussi depuis mes 10 ans : le carlin des voisins et son poulet en plastique plus grand que lui y est pour quelque chose) qui occupent une place assez importante dans le récit. 

Les personnages (humains, félins ou canins) sont donc des points forts du polar, et je les ai tous beaucoup apprécié. Mais les personnages ne sont pas les seuls à rendre ce roman amusant et passionnant, puisque son intrigue presque insoluble (du moins pour moi) est tout à fait prenante. Je ne m'attendais pas du tout à un tel dénouement, et j'avoue avoir soupçonné un peu tout le monde, y compris la pauvre Fiametta (vengeance personnelle inconsciente pour le coup des lasagnes, sans doute)

J'ai hâte de découvrir la suite de la série, en espérant y retrouver les mêmes personnages, auxquels je me suis attachée.

 

N'hésitez pas à lire le billet de Niki ici !

 

En bref

Un polar amusant et passionnant, avec des personnages attachants et une fin suprenante : The Christie Curse a tout pour plaire !