Le mois de décembre regorge de traditions en lien avec les fêtes de fin d'année. C'est aussi ce qui fait le charme de cette saison.

Dans ce billet (et un second qui suivra très vite) je vous parle de mes traditions préférées.

Saint-Nicolas

0_Saint_Nicolas_-_Santon_wallon

Source image

Saint-Nicolas se fête non seulement en Belgique, mais aussi dans le nord de la France et au Pays-Bas. Tous les ans, le 6 décembre, le grand Saint vient apporter des jouets et des friandises aux enfants sages, les méchants n'ayant droit qu'à la visite de Père Fouettard, l'acolyte du Saint.

J'ai appris sa légende à l'école primaire, donc je suis en mesure de vous l'expliquer.

Saint-Nicolas est devenu le protecteur des enfants après avoir ressuscité trois victimes de Père Fouettard. Selon la légende, à l'origine, ce dernier était un boucher qui a découpé et haché menu trois enfants venus frapper à sa porte un soir d'hiver (plutôt gore, non ?) Un beau jour, le boucher entend de nouveaux coups frappés à sa porte et se trouve face à Saint-Nicolas. Invité à dîner par l'hypocrite boucher, Saint-Nicolas lui demande du petit salé et le méchant cannibale, se voyant coincé, avoue son crime --> Saint-Nicolas ressuscite les enfants (en tendant trois doigts au-dessus du tonneau de petit salé, si mes souvenirs des chansons apprises à l'école primaire sont exacts) et le boucher devient Père Fouettard.

Saint-Nicolas reçoit de nombreuses lettres des enfants (un peu comme Père Noël), qui lui explique ce qu'ils souhaiteraient recevoir et  pourquoi ils pensent mériter d'être gâtés. Le grand Saint fait ensuite son choix sur la liste, et apporte certains des objets demandés.

Le 5 décembre au soir, il est de tradition de préparer deux assiettes : l'une pour Saint-Nicolas, l'autre pour son âne. L'assiette de l'äne contient une carotte et un sucre. Chez nous, on ajoutait également un bol d'eau, pour que le fidèle animal puisse boire. L'assiette de Saint-Nicolas contient des biscuits ou des galettes faites maison. On ajoute également un verre de lait pour que Saint-Nicolas puisse se désaltérer. Après tout, la nuit est dure pour lui et son âne !

Saint-Nicolas descend par la cheminée durant la nuit du 5 au 6 décembre décembre (ça fait du bruit et, quand j'étais petite, ça me faisait un peu peur) et vient déposer ses cadeaux, soit au pied du sapin, soit sur la table de la salle à manger. Chez nous, il déposait tout sur la table, car avec 4 enfants à la maison, il y avait beaucoup de choses à disposer : le pied du sapin n'aurait pas tout contenu.

Les enfants reçoivent en général ce qu'ils ont "commandé" à Saint-Nicolas, sauf si ce dernier estime que le cadeau n'est pas raisonnable. Il apporte aussi des friandises : des sujets en chocolat (qui le représentent), des fruits et petits cochons en massepain (mes préférés !), des speculoos belges (en général, les Lotus, parce qu'ils sont aussi en forme de Saint-Nicolas), des mandarines, des oranges, etc. Quand j'étais enfant, nous avions un siamois à la maison et ce dernier grignotait un peu le massepain que Saint-Nicolas déposait sur la table... Apparemment, le Saint aime les animaux autant que les enfants, car il le laissait faire et n'a jamais appelé Père Fouettard à la rescousse pour punir le chat.

29422_143219_1massepain-cochon-pate-d-amandetéléchargement

 Source images

Le matin du 6 décembre, en se levant (tôt), les enfants découvrent donc tous ces trésors. Ils retrouvent aussi les restes de la carotte, quelques miettes de biscuit, le verre de lait et le bol d'eau vides : preuves que Saint-Nicolas et son âne ont apprécié le petit goûter qui leur était destiné. 

A la maison, une fois les cadeaux et les friandises découverts, on avait pour habitude de crier "Merci Saint-Nicolas" dans la cheminée par laquelle le grand Saint était arrivé et reparti. Il paraît que Saint-Nicolas, comme tous les Saints, a une ouïe exceptionnelle, et les "mercis" des enfants lui font chaud au coeur. 

Les étudiants des Universités catholiques de Belgique sont privilégiés car Saint-Nicolas leur rend parfois visite dans leurs auditoires (= les grandes salles de classe des université belges). Mais comme le grand Saint connaît bien les enfants de tous âges, il sait que les étudiants ne veulent plus de jouets : il passe donc avec quelques bières, qu'il propose aux plus courageux (= ceux qui sont prêts à boire dès le matin). Il en profite aussi parfois pour faire boire les professeurs les plus embêtants afin que ceux-ci, un peu imbibés, soient incapables de continuer leur cours et libèrent les étudiants très reconnaissants (c'est du vécu).

Pour l'occasion, les étudiants enfilent leur calotte et leur tablier, dont voici des exemples :

calotte tablier-300x190

 

Source images

(Perso, je préfère la penne, mais vu que je n'ai pas fait mon baptême étudiant, je ne suis pas vraiment concernée).

Bref, Saint-Nicolas est bien le héros de tous les enfants, quel que soit leur âge !

C'est aussi une tradition bien ancrée dans notre pays. Manneken-Pis, un autre symbole national, a d'ailleurs un petit costume de Saint-Nicolas qu'il enfile parfois pour rendre hommage au Saint :

IMG_6619

Source image

Et pour ceux d'entre vous qui voudraient écrire à Saint-Nicolas, que ce soit pour lui demander des jouets ou des friandises ou pour le remercier de tout ce que vous avez reçu quand vous étiez enfants, voici son adresse :

1, rue du Paradis

0612 Ciel

 

Les bougies de l'Avent en Scandinavie

rue_de_la_deco_bougie_de_l_avent_noir_1

Source image

Les bougies de l'Avent sont quatre bougies placées dans une couronne de l'Avent. Elles symbolisent de nombreuses choses, d'autant que chacune des quatre bougies ont une signification différente.

Tout d'abord, prises toute ensemble et comme tout symbole de l'Avent, les bougies symbolisent l'attente de la venue de Jésus Christ. Mais en plus de cela, les bougies sont également destinées à souhaiter la bienvenue aux visiteurs, car elles sont normalement placées sur l'appui d'une fenêtre, et sont donc visibles de l'extérieur.

Enfin, la signification de chaque bougie est la suivante :

  • La première représente le pardon d'Adam et Eve par le Seigneur ;
  • La deuxième représente la foi sans faille d'Abraham ;
  • La troisième représente l'Alliance entre David et le Seigneur ;
  • La quatrième représente tous les prophètes de la religion catholique.

C'est donc un symbole très religieux, mais en ce qui me concerne, j'aime surtout le fait qu'elles souhaitent la bienvenue aux visiteurs éventuels : c'est une signification que je trouve importante au moment de l'Avent. Et puis, le fait qu'elles soient numérotées me plaît beaucoup aussi : cela permet de décompter les jours jusqu'à Noël sans tomber dans le piège commercial des nouveaux calendriers de l'Avent qui, selon moi, poussent légèrement à la surconsommation.

 

Noël

Challenge Noël 2019