couv51778915

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Jonas Jonasson

Editions Pocket, 507 pages

 

Un extrait

" J'ai une fois de plus la confirmation qu'il ne sert à rien de commencer sa journée en essayant d'imaginer ce qui va se passer. "

 

Résumé

En ce 2 mai 2005, Allan Karlsson doit fêter son centième anniversaire. Un petit événement que la maison de retraite de Malmköping, dans laquelle réside Allan, s’apprête à célébrer avec toute la pompe qui s’impose : la presse est invitée, l’adjoint au maire doit prononcer un discours, et les petits vieux de la maison de retraite ont été pomponnés pour l’occasion.

Seulement, Allan n’est pas très emballé à cette idée. Il déteste la maison de retraite, où on l’empêche de boire un petit verre d’alcool de temps en temps et il ne comprend pas pourquoi tant de monde doit se mêler de sa fête d’anniversaire.

Alors, Allan décide de s’en aller.

Un peu au hasard, il arrive à la gare de Malmköping où se trouve déjà un jeune voyou appartenant à la bande des Never Again, un petit gang mêlé à des trafics louches. Le jeune homme en question, pris d’un besoin naturel pressant, demande à Allan de surveiller la grosse valise qu’il transporte, le temps qu’il se rende aux toilettes.

Lorsque le car dans lequel Allan doit embarquer afin de filer en douce de Malmköping arrive à la gare, le vieil homme s’en va sans se retourner, et donc sans se soucier du jeune homme enfermé dans les toilettes. Mais Allan emporte avec lui la valise du gang Never Again…

 

Mon avis

Quel roman amusant !

Nous y suivons à la fois la « cavale » d’Allan le centenaire et des nouveaux amis qu’il rencontre durant sa fugue de la maison de retraite, mais aussi les aventures du jeune Allan, depuis sa jeunesse à Flem jusqu’à sa prise en charge par la maison de retraite de Malmköping. Et ces deux histoires qui s’entremêlent sont très captivantes.

Allan a en effet eu une vie assez mouvementée. Sous son apparence de vieux papy qui aime une existence tranquille et bien réglée se cache en réalité un aventurier toujours prêt à vivre de nouvelles péripéties partout dans le monde. Et, bien qu’il ait toujours clamé haut et fort détester la politique, Allan a, au gré de ses pérégrinations, rencontré les grands de son époque : Harry Truman, Winston Churchill, Mao Tsé-Toung, Staline et Charles de Gaulle entre autres. Durant ses entretiens avec ces grands hommes, Allan a bien souvent changé le cours de l’histoire

En découvrant petit à petit ces détails sur la vie passée de notre héros, il n’est pas vraiment étonnant de [spoiler, sélectionnez le texte pour le lire] le voir se sortir d’affaire alors que le chef des Never Again et un procureur aux dents longues sont tous deux à sa recherche. Allan en a vu d’autres, il est optimiste et prend les choses comme elles viennent. [Spoiler, sélectionnez le texte pour le lireDu coup, sa personnalité lui permet de sortir de l’impasse dans laquelle il semble se trouver non seulement blanchi, mais aussi riche. 

Les autres personnages sont tout aussi amusants à découvrir. Les nouveaux amis d’Allan, qu’il rencontre durant sa fuite de la maison de retraite, semblent tous être de grands solitaires qui n’avaient qu’une envie : se retrouver mêlés à la cavale d’un centenaire. [Spoiler, sélectionnez le texte pour le lireEt tout ce petit monde finit par bien s’entendre. Des relations insoupçonnées entre les personnages nous sont même révélées au fil des pages.

 

En bref

J’ai passé un très bon moment avec Allan et sa bande, et avec la petite galerie de personnages historiques qui sont mêlés au récit. Certes, les aventures d’Allan ne sont pas totalement crédibles, mais l’histoire de cet humble centenaire à la vie fantastique est distrayante et rafraîchissante et nous rappelle qu'il n'y a rien de mieux que l'optimisme pour vivre une belle vie bien remplie.

 

Planisphère_océan_pacifique

 

Challenge Globe-trotteurs : Suède

 

 

 

Les Vieux

 

Challenge Les Vieux de la PAL : PAL 2012