Nationalité : Royaume-Uni 
Né(e) à : Marylebone en Londres , le 08/01/1824 
Mort(e) à : Londres , le 23/09/1889 

Biographie : 

William Wilkie Collins est un écrivain britannique de l'époque victorienne.

Fils d'un peintre, frère d'un membre de la confrérie préraphaélite, Wilkie Collins rencontre en 1851 Charles Dickens, dont il deviendra l'ami et le collaborateur. Il a déjà écrit deux romans historiques, mais il ne connaît véritablement le succès qu'en abordant le genre « à sensation ».

Il triomphe avec "La Femme en blanc" (1859-1860), puis de nouveau avec "La Pierre de lune" (1868), tous deux publiés en feuilleton dans le magazine de Dickens All the Year Round. 
Une technique narrative audacieuse (le récit est éclaté entre plusieurs « témoins » qui relatent successivement ce dont ils ont eu connaissance), des personnages inquiétants ou bouffons, une fascination pour la difformité et la gémellité, tels étaient les ingrédients du succès de Collins, qui menait lui-même une vie fort peu conventionnelle (il eut simultanément deux concubines, dont l'une lui donna plusieurs enfants).

Collins souffrait de la goutte, et devint dépendant de l'opium (sous forme de laudanum) qu’il prenait afin de soulager sa douleur. Il en résultait des crises de paranoïa où il était convaincu d’être poursuivi par un Doppelgänger (son double fantomatique)… 

Son roman "La Pierre de lune" décrit les effets de l'opium et sa dépendance. Collins admit, après avoir écrit ce roman, que sa consommation de laudanum était telle, qu’il ne se souvenait plus avoir écrit la majeure partie du roman. 

Collins ne s’est jamais marié, mais a vécu avec une veuve (Mrs. Caroline Graves) et sa fille, à partir de 1858. Il a également trois enfants d'une autre femme, Martha Rudd, qu’il rencontre après avoir quitté Mrs. Graves en 1868. Cette dernière cependant revient vers Collins après deux ans de séparation, et ils continuent leur relation jusqu’à la mort de l'auteur.

Le déclin commence dès les années 1870, lorsque sa production théâtrale prend le dessus sur les romans.
31 octobre 2015

The Haunted Hotel, William Wilkie Collins

The Haunted Hotel, William Wilkie Collins Titre français : L'hôtel hanté Edition : Penguin Books Nombre de pages : 240       Résumé Lord Montbarry, fiancé à une jeune fille respectable, rompt pourtant ses fiançailles et décide d'épouser la comtesse Narona, malgré la réputation assez sulfureuse de celle-ci. Le jeune couple décide de s'installer à Venise, dans un palais assez lugubre. Montbarry y tombe malade et mourra dans de mystérieuses circonstances. Le palais est ensuite transformé en hôtel, mais des... [Lire la suite]