couv3462686

La dame à la camionnette, Alan Bennett

Titre original : The Lady in the Van

Edition : Folio

Nombre de pages : 112

 

 

 

Résumé

(Présentation de l'éditeur)

" Miss Shepherd, vieille dame excentrique, vit dans une camionnette aux abords de la résidence londonienne d’Alan Bennett. Victime de l’embourgeoisement du quartier et de quelques vauriens, elle finit par installer son véhicule dans la propriété de l’auteur. 

Commence alors une incroyable cohabitation entre la marginale et la célébrité, qui durera près de vingt ans.

Entre disputes, extravagances et situations drolatiques, la dame à la camionnette n’épargne rien à son hôte ni au lecteur. Bennett, en excellent conteur, saisit leur duo et livre, au-delà des anecdotes, un tableau très juste du Londres des années 1970 et 1980, de sa bourgeoisie progressiste et de ses exclus. 

Un récit d’une grande humanité qui croque avec humour les travers de la société britannique contemporaine. "

 

Commentaire

Voilà un court récit bien sympathique !

Cette nouvelle est très excentrique, étant donné la personnalité de Miss Shepherd (Miss S. comme la surnomme Alan Bennett).

La vieille dame est en effet très spéciale : elle prépare des lettres pour Margaret Thatcher, afin de lui proposer son aide dans la gestion du pays, propose à Bennett d'écrire un scénario dont elle serait l'héroïne (parce qu'une caméra qui suit une femme comme elle, ce serait intéressant, n'est-ce pas ?) et se lance dans diverses autres initiatives toutes plus farfelues les unes que les autres.

Ces petites manies ne sont pas seulement rigolotes : on ressent aussi une certaine pitié pour Miss S. Elle donne l'impression d'être un peu passée à côté de son existence et de tenter de rattraper le temps perdu.

La relation entre Bennett et Miss S. est très amusante à découvrir. Au début, ils sont deux étrangers mais, de fil en aiguille, leurs relations évoluent vers quelque chose de plus familier, presque comme s'ils étaient parents. En tout cas, Bennett se retrouve de plus en plus impliqué dans la vie de Miss Shepherd même si, parfois, cela le fait un peu grincer des dents !

Mais après tout, on le comprend : la vie avec une telle voisine n'a pas dû être de tout repos.

 

Extraits

" Il était rare qu’on lui rende le moindre service sans avoir en même temps envie de l’étrangler. "

 

" - J'ai croisé un serpent cet après-midi, me dit Miss Sheperd. Il remontait Parkway. Un serpent gris, très long - un boa constrictor, selon toute vraisemblance... Il avait l'air venimeux. Il rasait le mur de près et semblait savoir où il allait. Il se dirigeait vers la camionnette, selon toute vraisemblance. "

 

" La couverture qu'elle a étalée sur sa poussette est couverte de lessive en poudre.
- Le paquet s'est renversé ? lui demandé-je. 
- Non, me dit-elle avec mauvaise humeur, irritée de devoir m'expliquer quelque chose d'aussi évident. C'est de la lessive en poudre : lorsqu'il pleuvra, cela nettoiera la couverture. "

 

" Hier elle portait un foulard auquel elle avait accroché une éponge Spontex bleue en guise de visière, fixée de chaque côté par une grosse épingle de sûreté. L’éponge était censée la protéger su soleil (grand producteur d’eau, comme chacun sait). "

 

" Quant à l'autre produit, l'employé de chez Boots a refusé de m'en vendre, sous prétexte que cela pouvait provoquer des exposions. Tout de même vu mon âge, il aurait pu se dire que j'avais le sens des responsabilités. Mais à bien y réfléchir, ce n'est peut-être le cas le cas de toutes les vieilles dames. "