couv13668398

Cassie Draws the Universe, P.S. Baber

PEB2269

 

Edition : P.S. Baber

Livre numérique

Format : ePub (348 Ko)

 

 

 

 

 

Résumé

Cassie Harper vit dans une petite ville du Kansas où il ne se passe pas grand chose. Les anciens disent même que la ville est en train de mourir.

Cassie s'en fiche puisqu'elle compte de toute façon partir très loin. Elle rentre en terminale au lycée local et compte bien finir première de sa promotion afin d'obtenir une bourse pour l'université de ses rêves.

Le jour de la rentrée réserve quand même deux surprises de taille à la jeune fille : un nouveau professeur d'anglais attend la classe de Cassie et une nouvelle élève fait son apparition. Deux événements assez rares dans ce trou perdu.

Mr Cole, le nouveau professeur, semble extrêmement compétent mais, au premier abord, un observateur attentif peut se rendre compte que cet homme d'une sévérité absolue est quelqu'un de cruel.

Amy, la nouvelle, est la fille de Mr Cole. Elle semble bien décidée à devenir la meilleure amie de Cassie, malgré leurs différences.

 

Commentaire

Cassie dessine l'univers. Son univers. le vrai, celui dans lequel elle vit, dans une vieille maison délabrée qu'elle partage avec sa mère et sa grand-mère paralytique, a toujours été gris. Alors, Cassie tente de donner des couleurs à sa vie intérieure, à ses pensées, à ses rêves. Pour cela, elle lit et elle écrit. Brillante, Cassie possède des capacités étonnantes dès qu'il s'agit d'analyser ou de commenter un texte littéraire, qu'il s'agisse de poésie ou de prose.

Cassie n'a pas d'amis mais n'en souffre pas. Elle a ses poèmes et ses nouvelles et cela suffit amplement à peupler son existence. Aussi, quand Amy lui impose sa présence, cela la gêne. Jusqu'au jour où Cassie accepte Amy Cole.

Les deux filles deviennent amies et passent beaucoup de temps ensemble. Elles discutent de sujets sérieux : Dieu et le diable, la vie et la mort, le Paradis, la religion, l'Eglise. Amy est très croyante et tente de faire comprendre à Cassie que la foi l'aiderait beaucoup.

Cette amitié semble idéale. Elle donne encore un peu plus de couleurs à cette vie que Cassie tente désespérément de dessiner pour elle-même ; tout d'un coup, ce n'est plus l'avenir mais le présent qui semble agréable. Jusqu'au jour où tout devient noir.

Cassie apprend de la bouche de sa mère un grand secret au sujet de ses origines. Sa mère le lui avait toujours caché. Or, ce secret brise l'un des rêves sur lesquels repose la vie idéale que Cassie s'est dessinée. Tout d'un coup, un élément de l'avenir si brillant dont elle se voit tenir le premier rôle n'a plus de sens... Tout est à refaire. Sa vie doit prendre des couleurs différentes. Cassie ne l'accepte pas.

Après cela arrive le viol. Cassie lutte, se débat, mais son agresseur est bien plus fort qu'elle. Une autre couleur s'efface. Cassie n'a plus le courage de colorer cette vie qui semble lui échapper. Elle se coupe les veines des poignets afin d'en finir.

Et tout devient noir, une fois de plus.

Le dernier pan coloré de la vie de Cassie, c'est la classe d'anglais de Mr Cole. C'est le dernier espoir auquel elle s'accroche. Elle a de bonnes notes dans toutes les matières, mais en anglais, Cassie est excellente. Normal : c'est ce sujet qu'elle veut étudier à l'université, c'est ce qui la passionne depuis si longtemps. Cassie veut devenir écrivain.

Cette couleur-là va pourtant déteindre comme les autres. Cassie et Mr Cole vont s'affronter pour ce qui nous apparaît comme une broutille. Ensuite, Cassie va être accusée à tort de tricherie par Mr Cole, qui la prévient qu'il veillera à ce qu'elle ne réussisse pas son année. Adieu la bourse. Adieu l'université. L'univers de Cassie devient noir et le restera.

Histoire d'amitié, d'injustice et de vengeance, Cassie Draws the Universe marque et secoue ceux qui la lisent. L'histoire de cette jeune fille qui avait de si beaux rêves ne peut qu'émouvoir. Emaillé de pensées philosophiques très profondes, le récit de P.S. Baber est très perturbant : le sort donne l'impression de s'acharner sur une victime innocente, de ne plus la lâcher une fois qu'il a planté ses longues griffes dans son dos...

Pour Cassie, rien n'est plus douloureux que ses rêves colorés transformés en noire réalité. Sans eux, sa vie ne vaut pas la peine d'être vécue.

La fin du roman, très sombre, est sans doute la seule solution que l'héroïne a trouvé. J'aurais voulu que tout s'arrange pour Cassie, que l'affreux Mr Cole soit sanctionné. Il l'est, mais pas de la façon souhaitée. Et l'histoire de Cassie ne se termine pas bien...