Première lumière

Première lumière, Paul-François Husson

Edition : Independently published

Nombre de pages : 218

 

 

 

 

Résumé

(Présentation de l'éditeur)

" Tout le monde a peur du noir. Pas Mattieu, aveugle depuis l’accident qui a coûté la vie à sa mère. L’été de ses douze ans, une greffe de cornée lui donne l’espoir de revoir un jour. Son bonheur s’altère quand il commence à être tourmenté par une présence que lui seul perçoit. Personne ne prend au sérieux ses histoires “d’Invisible” et l’enfant s'isole dans son angoisse. Pourtant les attaques se multiplient, bien réelles. Les vacances familiales basculent dans un cauchemar, une traque dont le petit aveugle est la proie… Une page Facebook Livenovel est dédiée à toutes les critiques de lecteurs : https://www.facebook.com/PaulF.Husson/ "

 

Mon avis

J'ai enfin pris le temps de découvrir cet excellent suspense et j'en suis ressortie époustouflée. Paul-François Husson est décidément doué pour donner la chair de poule à ses lecteurs !

Tout au long de ce roman court mais très prenant, j'ai douté. On sent quelqu'un ou quelque chose en veut à Mathieu, le jeune garçon malvoyant qui vient de subir une greffe de cornée, mais on ne parvient pas à déterminer de qui ou de quoi il s'agit. On en vient vraiment à soupçonner tout le monde : le coupable est-il Julien, le père légèrement irresponsable de Mathieu ; Isabelle, la soeur de Mathieu, qui prend soin de lui mais oublie parfois son handicap ; Alice, la belle-mère chirurgien qui cache de nombreuses blessures ou encore Eugène et Françoise, ce couple mal assorti ? Mystère... Et il faut attendre la toute fin du roman pour le savoir, car il est impossible de deviner qui rôde autour du jeune garçon, tant l'intrigue est bien construite.

Un autre bon point réside dans le réalisme avec lequel l'auteur décrit le handicap de son jeune héros. Loin de tomber dans le mélodrame, Paul-François Husson raconte la cécité de Mathieu de façon très neutre : c'est un fait parmi d'autres dans la vie de ce garçon, mais ça ne l'empêche pas de vivre relativement normalement (même si l'intrigue tourne un peu autour de ce handicap). Mathieu est même, pour certaines choses, bien plus malin que son père ou sa soeur, qui voient pourtant parfaitement. J'ai particulièrement apprécié ce côté réaliste car, ayant des amis malvoyants, je sais qu'ils sont bien plus autonomes qu'on ne l'imagine et qu'ils n'ont pas toujours besoin des voyants pour se repérer dans l'espace ou pour pouvoir cerner la personnalité de leurs interlocuteurs. En cela, Mathieu est un bon représentant des personnes malvoyantes : ses autres sens sont tellement aiguisés qu'ils compensent l'absence de vision et qu'ils rendent ce garçon beaucoup plus réceptif aux changements d'atmosphère des lieux dans lesquels il se trouve ou aux sautes d'humeur des personnes qui l'entourent. Ce jeune héros est donc très sympathique et l'on se prend très vite d'affection pour lui.

Lancez-vous dans ce roman sans hésiter ! C'est une parfaite lecture de vacances. Mais préparez-vous à quelques nuits blanches, car il est impossible à refermer...

 

Un grand merci à Paul-François Husson pour cette histoire passionnante !

 

Pour découvrir ce roman, c'est par ici.