couv69121288La ferme, Tom Rob Smith

Titre original : The farm

Edition : Belfond

Traduction : Elisabeth Peellaert

Nombre de pages : 341

 

 

 

Résumé

(Présentation de l'éditeur)

" Après la trilogie Enfant 44, Tom Rob Smith nous livre un chef-d'oeuvre de suspense psychologique. Un roman paranoïaque et hautement compulsif, inspiré d'un épisode traumatisant vécu par l'auteur et sa famille.


Ta mère... elle ne va pas bien. Elle s'imagine des choses – des choses terribles, terribles. Elle est à l'hôpital. Elle a été internée.

Un appel de son père. Quelques mots. Et Daniel qui imaginait ses parents profiter de leur retraite dans une charmante ferme suédoise voit son monde basculer. Et puis un autre appel. Sa mère.

Je suis sûre que ton père t'a parlé. Cet homme ne t'a dit que des mensonges. Je ne suis pas folle. Je n'ai pas besoin de médecin. J'ai besoin de la police.

Deux histoires. Deux vérités. Qui croire ? Jusqu'où Daniel sera-t-il prêt à aller pour lever le voile ? Au risque de découvrir des secrets plus terribles encore...
"

 

Commentaire

Un grand merci à Babelio et aux Editions Belfond pour cette édition spéciale de Masse critique.

Quel thriller ! Du début à la fin, Tom Rob Smith m'a tenue en haleine. Pas tellement parce que les rebondissements sont nombreux (on reste dans la moyenne des bons thrillers de ce point de vue), mais parce qu'ils sont parfaitement maîtrisés par l'auteur.

Tout commence à Londres, lorsque le héros du roman, Daniel, reçoit un appel téléphonique de son père lui annonçant que sa mère vient d'être internée dans un hôpital psychiatrique. Les parents de Daniel, à ce moment de l'histoire, propriétaires d'une ferme suédoise depuis quelques mois et Daniel s'imaginait que tout allait pour le mieux pour ses parents.

Lorsque sa mère, ayant convaincu les médecins de l'hôpital suédois de la laisser partir, arrive à Londres, Daniel l'emmène dans l'appartement qu'il partage avec son compagnon et lui demande de plus amples explications. Tilde commence alors à raconter une histoire aussi étrange qu'inquiétante...

Daniel apprend tout d'abord que le départ de ses parents pour la Suède n'était pas réellement volontaire. A court d'argent, les deux époux ont pensé que leurs moyens ne leur suffiraient pas pour vivre en Grande-Bretagne et sont donc partis en Suède, le pays d'origine de Tilde.

Mais au bout de quelques semaines, Tilde a commencé à remarquer des comportements étranges autour d'elle : ses voisins et même son propre mari ne se comportaient plus de façon normale. Elle a donc commencé à mener une sorte d'enquête privée afin de comprendre ce que la petite communauté suédoise à laquelle elle ne parvient pas à s'intégrer tente de lui cacher.

En entendant le récit de sa mère, Daniel doute et l'on doute avec lui. Sans trouver le personnage de Daniel particulièrement attachant, j'ai tout de même ressenti une certaine sympathie pour lui car se retrouver tiraillé entre ses deux parents comme cela lui arrive ne doit pas être particulièrement facile. Le jeune homme ne sait qui croire : sa mère a-t-elle raison quand elle affirme que son père est dangereux ? Mais, d'un côté, Daniel s'est toujours bien entendu avec son père : comment, dans ce cas, expliquer que cet homme ait soudain complètement changé de personnalité jusqu'à devenir l'individu dangereux que Tilde décrit.

On le voit, ce thriller joue beaucoup sur la psychologie de ses personnages, sur la construction des différentes scènes qui nous sont présentées et donc sur notre ressenti en tant que lecteur. On ne sait qui et que croire et l'on se retrouve aussi perdu que Daniel.

La ferme joue aussi sur les secrets familiaux et les non-dits. Daniel a toujours été protégé par ses parents et n'a donc jamais rien su des difficultés que ces derniers ont pu connaître tout au long de leur vie. Jusqu'au moment où il décide de partir à son tour en Suède pour vérifier si l'histoire racontée par Tilde est vraie ou non. Lors de ce voyage, Daniel va découvrir pas mal de secrets enfouis et certains seront très durs à accepter.

Finalement, La ferme nous permet de nous poser de remettre en question certains pans de nos propres existences. Grâce à Daniel, on finit par se rendre compte que, comme lui, nous ne connaissons jamais vraiment les personnes qui nous entourent, pas même notre propre famille. Si l'on ne prend pas la peine de se pencher sur la vie de nos parents ou de nos amis, de les interroger, certains événements de leurs existences nous resteront à jamais inconnus et donc inaccessibles.

Un petit choc supplémentaire est disponible à la fin du roman : Tom Rob Smith y a inséré une note qui nous explique que son roman est inspiré de faits réels qu'il a lui-même vécus.

La ferme n'est donc pas seulement un thriller réussi : c'est une véritable expérience de vie, qui ouvre la porte à une réflexion bien plus poussée que ne le laisse prévoir le résumé du roman.

A découvrir sans hésiter !

 

Le site des Editions Belfond se trouve ici.

La page consacrée à La ferme est par là.